Action de santé à visée humanitaire

République centrafricaine: livraison des fournitures médicales de l’OMS retardée pour des raisons de sécurité

Les fournitures médicales sont encore à l’aéroport de Bangui en raison des problèmes de sécurité
OMS/Eugene Kab
Les fournitures médicales sont encore à l’aéroport de Bangui en raison des problèmes de sécurité

25 décembre 2013 – Bangui (République centrafricaine) – À cause des problèmes de sécurité, 2,6 tonnes de fournitures médicales reçues par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) la semaine dernière sont encore à l’aéroport de Bangui, et attendent d’être remises aux partenaires de la santé travaillant dans les établissements de la capitale. Il y a dans ces fournitures des médicaments pour traiter un grand nombre de blessés à la suite du dernier épisode de violence en République centrafricaine.

Hier, l’OMS a visité l’un des bénéficiaires proposés, l’hôpital Amitié qui a été pillé au début du mois. Cette visite faisait partie d’une évaluation sur trois jours des besoins humanitaires à Bangui par les Nations Unies.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), il y a, rien que dans la capitale, 214 000 personnes déplacées.

L’action du secteur de la santé, dirigée par l’OMS, a besoin de US $39 millions pour faire face à la crise en République centrafricaine au cours des 100 prochains jours, en mettant l’accent sur :

  • l’approvisionnement immédiat en fournitures pour les soins des traumatismes et les opérations chirurgicales pour les blessés;
  • la restauration des services de santé de base et d’urgence, y compris les services hospitaliers;
  • l’approvisionnement continuel en médicaments et en fournitures médicales;
  • la surveillance des maladies et la lutte contre les maladies infectieuses;
  • la coordination globale de l’action sanitaire, y compris pour étendre la couverture géographique d’un ensemble fondamental de services de soins.

Tarik Jasarevic
Chargé de communication
OMS
Portable: +41 793 676 214
Téléphone: +41 22 791 5099
Courriel: jasarevict@who.int

Partager