Humanitarian Health Action

Rapport de Situation fievre hemorragique a virus Ebola au Kasai-Occidental 26 - 27 décembre 2008

Dernières informations sur l’action de l’OMS, des partenaires du secteur de la santé et sur les besoins sanitaires durant la fl ambée actuelle de la fi èvre hémorragique à virus Ebola (FHVE) à Kaluamba:

Contexte

  • Depuis le 27 novembre 2008, une épidémie de fi èvre hémorragique à virus Ebola sévit dans l’aire de santé de Kaluamba, zone de santé de Mweka, à environ 300 km au nord-ouest de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Occidental, et à 14 km environ de Luebo, chef-lieu du District du Kasaï.
  • Les échantillons ont été prélevés et envoyés à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) de Kinshasa et au laboratoire de référence de Franceville (Gabon) pour confirmation. Les résultats de Franceville ont montré la présence du virus Ebola.
  • A la suite de cette confirmation, le gouvernement, par la voix de son Ministre de la Santé Publique, a déclaré l’épidémie d’Ebola et a sollicité l’appui de l’OMS pour la coordination de la riposte. Il a également invité les autres partenaires à apporter une assistance technique et/ou fi nancière au gouvernement de la RDC.

Situation epidemiologique

  • La situation épidémiologique, à ce jour, selon les données disponibles, se présentent de la manière suivante:
    • Début de l’épidémie: 27 novembre 2008.
    • Notification aux autorités nationales: 16 décembre 2008
    • Nombre total des cas: 34 cas dont 1 infirmier.
    • Nombre total de décès: 10
    • Nombre total des contacts: 146
    • Nouveaux cas: 0
    • Nouveaux décès: 0
    • Nombre des malades en isolement: 1 malade.
    • Epicentre de l’épidémie: Kaluamba; localités touchées:
      • Kaluamba (32 cas),
      • Nsungi Munene (1 cas),
      • Mweka (1 cas).
    • Les données en notre possession ne permettent pas une description épidémiologique complète (temps, lieu, personnes).
  • LABORATOIRE: au total, 18 échantillons de sang ont été prélevés dont trois ont été déjà acheminés à Franceville tandis que les autres sont en cours d’expédition. Sur les 3 échantillons envoyés à Franceville, 2 étaient testés positifs pour Ebola et l’autre négatif. Dix échantillons de selles ont été également prélevés, la coproculture faite sur les premiers échantillons arrivés à Kinshasa (INRB) a révélé la présence de Shigella dysenteriae sérotype 1 A et de Salmonella Typhi sensibles au ciprofl oxacine et cotrimoxazole.

Response a l'epidemie

Coordination

Partant de l’expérience de l’épidémie de la fi èvre hémorragique à virus Ebola (FHVE) survenue en 2007 dans la même région, les comités de lutte mis en place (2007) ont été réactivés à tous les niveaux. Ces comités comportent des sous-commissions techniques (Surveillance épidémiologique, Eau, hygiène et assainissement, Prise en charge des cas, Mobilisation sociale et Logistique).

  • Déploiement du personnel du Ministère de la santé, de l’OMS, de MSF-Belgique et autres partenaires (ONG Butoke, Caritas).
  • Le Ministre de la Santé Publique et son collègue des Affaires humanitaires ont effectué du 24 au 25 décembre 2008 une visite de réconfort à Kananga. Après avoir eu connaissance des résultats de laboratoire, le Ministre de la Santé Publique a aussitôt fait une déclaration de l’épidémie ce 25 décembre 2008. Dans le même temps, le Ministre provincial de la Santé Publique gère la cellule de crise au niveau local à Mweka, avec l’appui de l’OMS et des autres partenaires.
  • Le Coordinateur humanitaire de l’ONU ad intérim et Représentant de l’OMS en RDC, le Dr Matthieu Kamwa a, de son côté, informé la communauté humanitaire de l’éclosion de l’épidémie de FHVE dans l’aire de santé de Kaluamba (zone de santé de Mweka) et des mesures prises pour le contrôle de cette épidémie.
  • L’OMS a coordonné l’envoi des échantillons aux différents laboratoires de référence ainsi que la restitution des résultats aux autorités gouvernementales. Elle a aussi mobilisé ses ressources humaines à tous les niveaux (experts du Bureau Pays, du Bureau Régional et du Siège à Genève).
  • L’OMS appuie le Ministère de la Santé Publique dans la coordination des opérations à tous les niveaux et dans la mobilisation des ressources internationales.
Surveillance epidemiologique

Sur la base des signes et symptômes présentés par les malades, une définition des cas a été élaborée et diffusée aux structures de santé. Les outils de collecte des données ont été mis à la disposition du personnel impliqué dans la lutte sur le terrain. Une base des données est en train d’être constituée. Les contacts, au nombre de 146, ont été identifi és et sont suivis par les équipes d’intervention sur le terrain. Des rumeurs sont investiguées. Le personnel de santé, avec l’appui de l’INRB, continue à faire les prélèvements des cas suspects.

Prise en charge des cas

Une unité d’isolement aux normes internationales vient d’être mise en place à Kaluamba avec l’appui de MSFBelgique. Le personnel chargé de la prise en charge a été formé sur l’application de contrôle de l’infection. Il faut noter qu’avant la mise en place de cette unité, les cas étaient suivis au centre de santé dans une structure d’isolement qui ne répondait pas aux normes. L’évolution de ces malades a été jugée bonne sous traitement antipaludique et antibiotique et ils ont été par la suite déchargés. Ces cas méritent une attention particulière, en attendant les résultats de laboratoire.

Eau, hygiene et assainissement

Au début de l’épidémie, les premiers décès ont été enterrés dans des conditions non sécurisées. Actuellement les mesures sont prises pour assurer le transport et l’enterrement sécurisés des cadavres. Le personnel impliqué dans les opérations a été formé sur l’application des mesures d’hygiène individuelle et collective ainsi que les mesures de contrôle de l’infection.

Mobilisation sociale

Le Ministre de la Santé Publique et son collègue des Affaires humanitaires ont lancé un appel à la mobilisation de la communauté nationale et internationale. Sur le terrain, la radio et la télévision locale de Mweka utilisent les mêmes messages de sensibilisation que ceux utilisés lors de la dernière épidémie de FHVE dans la région de Kampungu, distante de 10 km de Kaluamba, actuel épicentre de l’épidémie. Des équipes de crieurs parcourent les quartiers et les villages avec les mêmes messages.

Logistique

L’OMS a déployé 5 véhicules 4x4, dont 2 sont déjà arrivés sur le terrain. Elle a également fourni les matériels de protection et médicaments. La zone de santé de Mweka a mise à disposition sa moto pour appuyer les activités sur le terrain. Le Gouvernement pour sa part a donné 6 tonnes des vivres et médicaments tandis que le Gouvernement provincial du Kasaï Occidental a fourni 1 tonne de médicaments. Caritas Mweka a doté MSF-Belgique pour le transport et l’enterrement des corps.

Besoins urgents

  • En ressources humaines:
    • 3 logisticiens qui seront basés à Kinshasa, Kananga et Luebo.
    • 1 spécialiste de la communication et de la mobilisation sociale qui sera basé à Luebo
    • 1 épidémiologiste avec la capacité de gestion des données qui sera basé à Luebo
  • En rapport avec la logistique:
    • 12 motos et 100 vélos pour la recherche active des cas et la surveillance épidémiologique, la supervision et le suivi des contacts.
    • 1 groupe électrogène de grande capacité pour le centre des opérations qui sera basé à Luebo
    • 1 laboratoire mobile pour le diagnostic rapide des cas
    • Des ressources fi nancières additionnelles pour l’appui aux équipes locales.

Recommandations

  • Approfondir l’investigation et mieux documenter l’épidémie
  • Renforcer les mesures de lutte et de contrôle de l’épidémie sur leterrain
  • Renforcer l’appui à la coordination de la lutte contre l’épidémie à tous les niveaux
  • Accélérer le déploiement des ressources humaines identifi ées par l’OMS et le gouvernement
  • Prendre contact avec le laboratoire de CDC-Atlanta (Etats-Unis d’Amérique) et de Winnipeg (Canada) pour un déploiement d’un laboratoire mobile
  • Poursuivre la mobilisation des partenaires locaux, nationaux et internationaux.
Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Dr Matthieu Kamwa, Représentant de l’OMS en République Démocratique du Congo
Email: kamwam@cd.afro.who.int

Dr Florimond Tshioko Kweteminga, CDS/OMS AFRO
Email: tshiokof@afro.who.int

Dr Brice Ahounou, Point Focal EHA/OMS RDC,
E-mail: ahounoub@cd.afro.who.int

Dr Florent Ekwanzala, DPC/OMS RDC,
E-mail: ekwanzalaf@cd.afro.who.int

Dr Valentin Mukinda, EHA/OMS RDC,
E-mail:mukindav@cd.afro.who.int

Dr Edmond Kambale Magazani, Chef du Sous-Bureau OMS Kasaï-Occidental,
E-mail: kambalemagazani@yahoo.fr

Mr Eugène Kabambi, Chargé de Communication, EHA/République Démocratique du Congo
Email: kabambie@cd.afro.who.int

Pour recevoir les flux RSS de l'OMS sur les dernières crises et urgences, Cliquez sur http://www.who.int/about/licensing/rss/en/a et suivez les instructions (en anglais).

Share