Action de santé à visée humanitaire

Faire un don aux survivants du séisme survenu en Haïti

Depuis le 12 janvier 2010, l’Organisation mondiale de la Santé est submergée d’appels téléphoniques et de courriels émanant de personnes qui souhaitent aider la population haïtienne en offrant argent et ravitaillement ou en se portant volontaires pour participer à l’organisation des secours. L’OMS tient à remercier tous ceux qui l’ont contactée pour manifester leur soutien et leur sympathie.

L’action de l’Organisation peut être appuyée de plusieurs façons :

Recueil de dons en espèces auprès du public

Les dons en espèces sont de loin le moyen le plus efficace de soutenir l’intervention. Aux côtés de leurs partenaires de santé, l’OMS et l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), qui fait aussi office de Bureau régional pour les Amériques, lancent un appel aux dons à hauteur de US $34 millions dans le but d’apporter une aide sanitaire indispensable aux victimes du séisme. Cette somme doit être réunie de toute urgence pour nous permettre de :

  • restaurer les réseaux d’alerte précoce et de surveillance afin de prévenir les flambées de maladies transmissibles ;
  • prodiguer les soins de santé de base aux survivants du séisme ;
  • veiller à ce que la population haïtienne dispose de médicaments et approvisionnement de base et d’une eau de boisson saine.

L’OMS fera en sorte que ces interventions atteignent les groupes qui en ont le plus besoin, à savoir : les blessés, les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes victimes de traumatismes ou de troubles mentaux et celles qui souffrent de maladies chroniques comme la tuberculose.

Les dons destinés à l’OMS et à l’OPS peuvent être adressés à la Pan American Health and Education Foundation (PAHEF), qui est un organisme philanthropique indépendant, partenaire de l’Organisation panaméricaine de la Santé.

Recueil de dons en espèces auprès des entreprises

Le Président Clinton, l’envoyé spécial des Nations Unies pour Haïti, a mobilisé un certain nombre d’entreprises pour assurer les opérations de secours. Le secteur privé est invité à faire parvenir ses dons au Groupe Partenariats et réforme des Nations Unies à l’adresse suivante : rossa@who.int

Dons en nature

Alors que la population haïtienne a terriblement besoin de médicaments et de fournitures médicales, les contributions spontanées en nature peuvent parfois faire plus de mal que de bien. Nous savons par expérience ce qu’il en est des aéroports et des ports submergés par l’arrivée de produits non demandés, de médicaments périmés et de substances étiquetées dans une langue incomprise dans le pays. De plus, la destruction des médicaments et fournitures inutilisables peut s’avérer plus onéreuse que les produits eux mêmes. Au contraire, les dons en espèces permettent aux partenaires d’acheter les médicaments et les fournitures en quantité nécessaire selon les estimations et de les distribuer rapidement là où le besoin s’en fait sentir.

L’OMS, de concert avec plus d’une centaine d’organisations humanitaires, a élaboré des principes directeurs applicables aux dons de médicaments :

Nous diffuserons des informations relatives aux dons reçus et à leur affectation sur le site Web des Interventions sanitaires en cas de crise.

Partager