Action de santé à visée humanitaire

Préoccupations liées au nucléaire au Japon – FAQ

Septembre 2011


Effets sur la santé

Quels sont les effets aigus de l’exposition au rayonnement sur la santé?

  • Si l’intensité du rayonnement dépasse un certain seuil, elle peut produire des effets aigus tels que rougeur de la peau, perte des cheveux, brûlures par radiations et un syndrome d’irradiation aiguë (SIA).
  • Lors d’un accident dans une centrale nucléaire, il est peu probable que la population soit exposée à des doses suffisamment élevées pour provoquer des effets de ce type.
  • Les sauveteurs, les secouristes et les agents des centrales nucléaires sont davantage susceptibles d’être exposés à une irradiation suffisamment élevée pour provoquer des effets aigus.

Quels sont les effets à long terme auxquels on peut s’attendre après une exposition au rayonnement ionisant?

  • L’exposition aux radiations ionisantes peut accroître le risque de cancer.
  • De l’iode radioactif peut être libéré dans des situations d’urgence nucléaire. En cas d’inhalation ou d’ingestion d’iode radioactif, celle-ci se concentre dans la thyroïde et le risque de cancer thyroïdien augmente. On peut abaisser le risque de cancer de la thyroïde chez les personnes exposées à de l’iode radioactif en leur faisant ingérer des pilules d’iodure de potassium qui empêchent la fixation de l’iode radioactif au niveau de la thyroïde.
  • Le risque de cancer de la thyroïde suite à une exposition aux radiations est plus élevé chez les enfants et les jeunes adultes.

L’exposition aux radiations entraîne-t-elle un risque pour les fœtus?

  • Entre 8 et 25 semaines de grossesse, les fœtus risquent des lésions cérébrales s’ils sont exposés à des radiations.
  • Des études ont montré des lésions cérébrales chez les fœtus après une exposition à une dose aiguë de radiation dépassant 100 mSv de la 8ème à la 15ème semaine de grossesse et dépassant 200 mSv de la 16ème à la 25ème semaine de grossesse. Selon les études, en dehors de cette période, il n’y a pas de risque pour le cerveau du fœtus à la suite des radiations.
  • L’exposition du fœtus à des radiations peut augmenter le risque de cancer dans l’enfance. Des études ont mis en évidence cet effet pour des doses à partir de 100 mSv.

Quel impact émotionnel peut avoir un accident nucléaire sur les enfants? Comment peut-on les aider?

  • Les catastrophes et leurs répercussions peuvent avoir un impact émotionnel profond sur les enfants avec, pour conséquences, des troubles du comportement sur le long terme. Les membres des familles et les autres personnes qui s’occupent des enfants doivent consacrer plus de temps et d’attention à ceux qui montrent des signes de stress, difficultés pour dormir, perte d’appétit, apparition de nouvelles peurs, modifications comportementales (comportement «collant» ou énurésies par exemple), inquiétudes à propos de la crise.
  • Parmi les personnes affectées par un accident nucléaire, les enfants font partie des plus vulnérables à cause de leur incapacité à comprendre et à analyser pleinement les effets immédiats et sur le long terme de la situation d’urgence. Les familles et les personnes qui s’occupent d’eux doivent essayer de trouver ce qu’ils pensent et ressentent à propos de la catastrophe. Si un enfant a peur parce qu’il a mal compris ce qu’il s’est passé, on lui donnera alors des explications simples en évitant les détails alarmants. Les enfants doivent avoir la possibilité de jouer et de se détendre. Il faut encourager les enfants plus âgés à apporter leur aide et maintenir la routine ordinaire.
  • Les réactions au stress peuvent dépendre du niveau de développement et s’expriment en général par des modifications du comportement ordinaire de l’enfant ou de l’adolescent concerné. Ces réactions peuvent continuer pendant des jours, des semaines, voire des mois. Les enfants doivent voir un pédiatre ou un professionnel de la santé mentale si l’anxiété ou le chagrin interfèrent avec leur fonctionnement quotidien ou si ces émotions ne diminuent pas avec le temps. La prise en charge précoce de ces symptômes peut accélérer la guérison et prévenir les conséquences à long terme.
Partager