Action de santé à visée humanitaire

Préoccupations liées au tsunami au Japon - FAQ

21 mars 2011


Est-ce que les corps des personnes décédées représentent un risque pour la santé?

Les corps des personnes décédées ne peuvent pas transmettre de maladies transmissibles parce que les virus et les parasites meurent avec leur hôte/l’organisme qui les abrite. Les décès associés aux catastrophes naturelles sont presque exclusivement causés par des traumatismes violents, les lésions dues à l’écrasement ou des noyades.

Lorsque le décès est directement dû à la catastrophe naturelle, les restes humains ne représentent pas un risque de flambée épidémique; les sources d’infection sont davantage susceptibles de se trouver parmi les survivants que parmi les personnes tuées par la catastrophe naturelle. Même lorsque le décès est directement dû aux maladies transmissibles, les agents pathogènes ne survivent pas longtemps dans le corps humain après le décès. Les cadavres représentent des risques sanitaires uniquement dans un petit nombre de situations qui requièrent des précautions particulières, telles que les décès dus au choléra ou aux fièvres hémorragiques.

Toutefois, la vue et l’odeur d’un grand nombre de cadavres en décomposition sont extrêmement dérangeantes et peuvent avoir un impact négatif supplémentaire sur la santé mentale des survivants.

Partager