Action de santé à visée humanitaire

Premiers arrivages de fournitures médicales de l’OMS en Libye

4 mars 2011 – Deux camions transportant des membres du personnel de l’OMS et des fournitures médicales ont traversé la frontière libyenne en provenance d’Égypte aujourd’hui. Le matériel, financé par la Norvège et l’Italie, consiste en 25 kits de fournitures devant permettre de pratiquer 1000 interventions chirurgicales et de traiter 500 opérés pendant 10 jours et sera utilisé dans des établissements de santé de la ville de Benghazi, dans l’est de la Libye.

Une autre expédition de 10 kits de traumatologie pour 500 interventions et 5 kits sanitaires d’urgence interinstitutions contenant des fournitures et du matériel permettant de répondre aux besoins de 50 000 personnes doit arriver au nouveau centre de logistique humanitaire de Djerba, en Tunisie. Le matériel sera prépositionné pour être utilisé en Libye une fois l’accès établi.50 000 people is expected to arrive at the new humanitarian logistics hub in Djerba, Tunisia. The material will be pre-positioned for use in Libya once access is established.

Surveillance des maladies aux frontières

Depuis le début des troubles civils en Libye, selon l’OIM, 172 874 personnes, principalement des travailleurs migrants, ont quitté la Libye. Des milliers de personnes étant encore en attente des deux côtés de la frontière entre la Libye et la Tunisie, l’aide humanitaire a surtout pour but de fournir des aliments, des abris, des moyens d’assainissement et des services de santé.

Les équipes de l’OMS qui travaillent sur les deux frontières coordonnent leurs efforts avec ceux de tous les partenaires de l’action sanitaire humanitaire présents sur place, contrôlent la situation sanitaire et participent à la surveillance des maladies

  • En Égypte, l’OMS travaille avec le Ministère de la Santé au poste-frontière de Saloum afin de suivre la situation et de faciliter les mouvements de moyens sanitaires, de population et de matériel vers la Libye.
  • En Tunisie, l’OMS collabore avec le Ministère de la Santé au contrôle de la situation sanitaire et au renforcement de la surveillance des maladies au poste-frontière de Ras Adjir. Un centre d’opérations a été mis sur pied à Zarzis pour soutenir la coordination sanitaire.

Le Sous-Directeur général de l’OMS chargé des Interventions sanitaires en cas de crise, en poste au Siège à Genève, est arrivé à Tunis le 28 février pour des discussions de haut niveau avec des représentants du Gouvernement et ses homologues d’autres organismes. Il s’est rendu à la frontière pour prendre la mesure de la situation.

Efforts de coordination

Le Sous-Directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale participe à une mission d’évaluation rapide qui est arrivée à Benghazi hier.

Les Nations Unies préparent un appel éclair, qu’elles prévoient de lancer dans les prochains jours. L’OMS étudie différents scénarios avec ses partenaires et coordonne la préparation des éléments de l’appel relatifs à la santé.

Les partenaires du domaine de la santé considèrent que le secteur de la santé interviendra principalement dans:

  • le triage des blessés, les soins de traumatologie et les évacuations pour raisons médicales;
  • le maintien des services essentiels, en particulier pour le traitement des maladies non transmissibles, la santé mentale et la santé génésique;
  • la mise en place d’un système d’alerte et d’action rapides pour détecter et maîtriser les flambées de maladies à tendance épidémique dans la population touchée, et à l’organisation de campagnes de vaccination de masse, si nécessaire;
  • la coordination de l’intervention humanitaire internationale dans le domaine de la santé;
  • les interventions d’urgence dans le domaine de la nutrition.

Pour plus d’informations, prière de contacter:

Tarik Jasarevic
Chargé des médias et de la sensibilisation
Interventions sanitaires en cas de crise
OMS, Genève
Téléphone: +41 797 472 756
Courriel: jasarevict@who.int

Partager