Action de santé à visée humanitaire

Appel d’un montant de US $11,1 millions lancé pour la santé et la nutrition en Libye

OMS/Fred Urlep

7 mars 2011 | GENÈVE – Au cours des trois prochains mois, l'OMS et ses partenaires auront besoin de US $11,1 millions d’aide d’urgence pour fournir des soins de santé et répondre aux besoins nutritionnels des personnes touchées par les troubles civils en Libye.

Ce montant fait partie des US $160 millions demandés dans le cadre de l’appel régional d’urgence pour la crise en Libye lancé par l’Organisation des Nations Unies aujourd’hui à Genève.

Le nombre de blessés de guerre est estimé à 5000 et 2 millions de personnes ont besoin de soins de santé de base. À l’heure actuelle on manque de fournitures chirurgicales, de pansements pour brûlés et de sacs de transfusion sanguine.

D’après le Dr Éric Laroche, Sous-Directeur général de l’OMS pour les interventions sanitaires en cas de crises, qui rentre tout juste d’une mission d’évaluation des besoins sanitaires à la frontière entre la Tunisie et la Libye « les besoins chirurgicaux son textrêmement importants, en particulier à l’intérieur du territoire libyen, car un pourcentage important des personnes prises dans le conflit continueront à souffrir de blessures profondes dues aux balles et aux éclats d’obus, nécessitant des interventions chirurgicales, des transfusions sanguines et autres traitements de soins intensifs."

L’ONU estime que plus de 203 000 personnes – principalement des travailleurs étrangers – ont franchi les frontières vers l’Égypte, la Tunisie et le Niger. Alors que des milliers de personnes sont encore en attente des deux côtés de la frontière entre la Tunisie et la Libye, les efforts humanitaires se concentrent sur la fourniture de denrées alimentaires, d’abris, de moyens d’assainissement et de services de santé.

Priorités en matière de santé et de nutrition

Les partenaires de l’action en matière de santé et de nutrition ont répertorié les priorités suivantes pour les semaines à venir :

  • appuyer le triage, la traumatologie et les évacuations médicales;
  • appuyer les services de santé de base dans les zones touchées;
  • établir un système d’alerte rapide et d’intervention en cas de maladies épidémiques;
  • coordonner l’intervention sanitaire à but humanitaire;
  • mettre en place une intervention nutritionnelle d’urgence.

L’action sanitaire à ce jour

Les équipes de l’OMS aux frontières avec la Tunisie et l’Égypte coordonnent les efforts avec tous les partenaires de l’aide humanitaire, surveillent la situation de la santé publique et apportent un appui pour la surveillance des maladies.

L’OMS a fourni du matériel médical dans l’est de la Libye pour prendre en charge 1000 patients pendant 10 jours ainsi que des kits chirurgicaux pour traiter les blessés.

Une autre expédition de fournitures de traumatologie et de kits sanitaires d’urgence pour répondre aux besoins de 50 000 personnes est actuellement acheminée vers le nouveau centre de logistique humanitaire de Djerba, en Tunisie. Le matériel sera prépositionné pour être utilisé en Libye une fois l’accès établi. Les partenaires de l’action sanitaire qui ont pris part à l’appel d’urgence sont : la Fédération Handicap international (HI), l’International Medical Corps (IMC), l’OIM, Islamic Relief Worldwide (IRW), Save the Children (SC), l’UNFPA, l’UNICEF et l’OMS.

Pour de plus amples informations ou des interviews, veuillez contacter:

Tarik Jasarevic
Fonctionnaire chargé des médias et de la sensibilisation
Interventions sanitaires en cas de crises
OMS, Genève
Portable: +41 793 676 214
Courriel: jasarevict@who.int

Partager