Action de santé à visée humanitaire

Yémen: l'OMS appelle à renforcer les efforts de financement pour faire face à l'augmentation des besoins

Déclaration du Dr Rick Brennan, Directeur des opérations d’urgence à l’OMS, à l’occasion du lancement de l’appel international des Nations Unies et des partenaires humanitaires pour apporter une assistance vitale au Yémen
8 février 2017

C’est un fait: aujourd’hui, le système de santé du Yémen est à genoux et fortement tributaire de l’aide internationale.

Actuellement, plus de 14,8 millions de personnes n’ont pas accès aux soins de santé essentiels. Moins de 45% des établissements de santé fonctionnent encore; 17% d’entre eux ne sont plus du tout opérationnels. Au moins 274 ont été endommagés ou détruits pendant le conflit actuel.

Cela fait environ 6 mois que les agents de santé ne reçoivent plus leur salaire régulièrement. Malgré l’important soutien de l’OMS et des membres du Groupe sectoriel pour la santé, la pénurie chronique de fournitures médicales rend d’autant plus difficile de dispenser les soins de santé salvateurs.

Au-delà des victimes directes du conflit armé, de nombreux Yéménites meurent en silence: une grande part de ces décès passent inaperçus et ne sont ni recensés ni pris en compte. Des filles, des garçons, des femmes et des hommes décèdent de malnutrition et de maladies pourtant facilement évitables et traitables.

Les personnes atteintes de maladies chroniques, notamment d’hypertension artérielle, de diabète, d’affections rénales, etc., meurent lentement faute d’accès aux traitements nécessaires à leur survie.

De plus en plus souvent, les partenaires humanitaires sont appelés à combler les carences créées par l’effondrement des établissements de santé, notamment pour le paiement des salaires des professionnels de la santé et pour l’achat de médicaments et de fournitures médicales.

Les parties prenantes doivent donc absolument empêcher cette désagrégation, notamment en choisissant attentivement les domaines où se réengager et en décidant des districts ou interventions prioritaires.

En 2016, l’OMS et nos partenaires du Groupe sectoriel pour la santé ont fourni des services de santé salvateurs à 10,6 millions de personnes au Yémen et ont permis à plus de 414 établissements de santé de continuer à fonctionner. Ensemble, nous avons géré 406 équipes mobiles chargées de la santé et de la nutrition dans 266 districts, mené 541 interventions en faveur de la santé et la nutrition de l’enfant dans 323 districts, et vacciné 4,5 millions d’enfants contre la poliomyélite.

Nous remercions tous les États Membres qui, en 2016, ont soutenu l’action menée au Yémen par le Groupe sectoriel pour la santé et les équipes de l’OMS chargées des opérations d’urgence.

Nous vous encourageons à poursuivre sur cette voie et à renforcer votre soutien cette année pour faire face à l’augmentation des besoins. Le Groupe sectoriel pour la santé au Yémen lance un appel à contributions pour 322 millions de dollars (US $), dont 126 millions destinés aux activités de l’OMS.