Politiques de financement de la santé

Quelques exemples de pays


Malaisie

Les données dont on dispose tendent à démontrer que le système de santé malais est équitable et permet à la population de jouir d’un état de santé particulièrement bon pour un coût relativement faible. Cependant, certains signes d’insatisfaction et la présence d’un secteur privé toujours actif commencent à remettre en cause la capacité de réaction des services publics de santé.

Le fait que les services proposés par le secteur public soient actuellement très bon marché laisse penser que le système est "juste" en ce sens que tout le monde peut se faire soigner, quels que soient ses moyens financiers. En revanche, l’idée selon laquelle, pour se faire soigner, il est plus pratique ou plus avantageux en termes de qualité d’opter pour le secteur privé, conduit certaines personnes à payer des services dont elles pourraient bénéficier gratuitement ou à des tarifs très avantageux en raison des subventions qui y sont allouées.

C’est, en partie, pour cette raison que les pouvoirs publics ont favorisé l’extension des soins dispensés ou organisés par le secteur privé. Il est toutefois absolument crucial que ces réformes ne remettent pas en cause le caractère éminemment équitable du système.

Liens utiles