VIH/sida

Participation financière des patients sur le lieu de prestation des traitements et des soins contre le VIH/sida

Document de travail de l'OMS

Réference: WHO/HIV/2005.11

Le mouvement international visant à élargir l’accès aux traitements antirétroviraux pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA , qui s’inscrit dans le cadre de la réponse globale à cette pandémie, se fonde à la fois sur le droit de l’être humain à la santé et sur les données démontrant le bénéfice en terme de santé publique. Le coût du traitement reste toutefois un obstacle insurmontable pour un grand nombre de personnes issues de communautés démunies. Même avec des barêmes adaptés, le recouvrement des coûts sur le lieu de prestation des services entraîne vraisemblablement une diminution du recours au traitement antirétroviral, et une moindre adhérence au traitement pour les personnes qui y ont déjà accès.

C’est pourquoi il est conseillé aux pays d’adopter une politique de gratuité d’accès, sur le lieu de prestation du service, à un « paquet essentiel » de soins et de traitements contre le VIH, incluant le traitement antirétroviral. Cette recommandation se fonde sur les données les plus fiables et les expériences les plus probantes dans les pays. Elle fait partie de l’arsenal exceptionnel qu’il importe de mettre en place pour faire reculer l’épidémie de SIDA .

Partager