VIH/sida

Traitement antirétroviral de l’infection à VIH chez l’adulte et l’adolescent

Recommandations pour une approche de santé publique: Mise à jour 2010

Partager

Informations sur la publication

Nombre de pages: 167
Date de publication: Décembre 2010
ISBN: 978 92 4 259976 3

Télécharger

Résumé analytique

Ces lignes directrices donnent une description des schémas thérapeutiques de première intention, des schémas thérapeutiques de deuxième intention ainsi que des schémas thérapeutiques à utiliser ultérieurement les plus puissants, les plus efficaces et les plus faisables et applicables au plus grand nombre de populations. Elles indiquent également le moment optimal pour commencer un TAR, donnent une description de meilleurs critères en vue d’un changement de TAR et introduisent le concept de schémas thérapeutiques de troisième intention.

Ces lignes directrices sont principalement destinées aux commissions consultatives nationales et aux partenaires oeuvrant dans le domaine du traitement et de la prise en charge du VIH en situation de ressources limitées, et aux organisations apportant un appui technique et financier dans ce secteur.

Il est essentiel que le programme national de TAR et les responsables de la santé publique prennent en compte ces recommandations en fonction du contexte de l’épidémie d’infection à VIH dans leur propre pays, des forces et des faiblesses de leur système de santé, et de la disponibilité des ressources nécessaires, qu’elles soient financières, humaines ou de toute autre nature. En adaptant ces lignes directrices, il faudra être attentif à ne pas aller à l’encontre des programmes actuels de traitement, à protéger l’accès au traitement pour les populations les plus à risque, à atteindre l’impact le plus grand pour le plus grand nombre de personnes, et à garantir la pérennité des programmes. De même, il faudra s’assurer que l’adaptation de ces lignes directrices n’arrêtera pas les recherches en cours ou les recherches prévues : les nouvelles recommandations reflètent l’état actuel des connaissances, et des informations nouvelles seront nécessaires pour rendre pérennes et modifier à l’avenir les lignes directrices existantes.