VIH/sida

Récapitulatif des nouvelles recommandations

Lignes directrices unifiées ARV 2013


Quand commencer un TAR chez une personne vivant avec le VIH (suite)

Thème et population: ARV et durée de l’allaitement au sein

Recommandations:

Les principes et les recommandations clés établis en 2010 restent en vigueur, notamment:

Les autorités sanitaires nationales ou infranationales doivent décider si les services de santé vont principalement fournir un conseil aux mères dont l’infection à VIH est connue et les appuyer afin qu’elles allaitent au sein en recevant des interventions par ARV ou afin qu’elles évitent tout allaitement au sein, en fonction de leur contexte spécifique.

Dans les situations où les autorités nationales ont décidé que les services de santé maternelle et infantile vont principalement encourager et appuyer l’allaitement au sein et les interventions par ARV comme la stratégie permettant de donner la meilleure chance de survie sans VIH aux nourrissons nés d’une mère dont l’infection à VIH est connue:

  • Les mères dont l’infection à VIH est connue (et dont le nourrisson n’est pas infecté par le VIH ou pour qui le statut par rapport au VIH n’est pas connu) doivent allaiter exclusivement au sein leur nourrisson pendant les six premiers mois, en introduisant par la suite des aliments de complément appropriés et en poursuivant l’allaitement au sein pendant les 12 premiers mois de vie. L’allaitement au sein ne doit être arrêté que lorsqu’il est possible de fournir un régime alimentaire sans lait maternel sûr et adéquat sur le plan nutritionnel (recommandation forte, données de bonne qualité pour les 6 premiers mois ; données de faible qualité pour la recommandation à 12 mois).

Thème et population: Quand commencer un TAR chez l’enfant

Recommandations:
  • Un TAR doit être mis en route chez tout enfant infecté par le VIH âgé de moins de 5 ans, quel que soit le nombre de CD4 ou le stade clinique de l’OMS.
    • Nourrisson chez qui le diagnostic est posé au cours de la première année de vie (recommandation forte, données de qualité moyenne).
    • Enfant infecté par le VIH âgé d’un an à moins de 5 ans (recommandation soumise à conditions, données de très faible qualité).
  • Un TAR doit être mis en route chez tout enfant infecté par le VIH âgé de 5 ans et plus dont le nombre de CD4 est ≤500 cellules/mm3, quel que soit le stade clinique de l’OMS.
    • Nombre de CD4 ≤350 cellules/mm3 (recommandation forte, données de qualité moyenne).
    • Nombre de CD4 compris entre 350 et 500 cellules/mm3 (recommandation soumise à conditions, données de très faible qualité).
  • Un TAR doit être mis en route chez tout enfant infecté par le VIH présentant une infection à VIH symptomatique sévère ou à un stade avancé (stade clinique de l’OMS 3 ou 4) quel que soit l’âge ou le nombre de CD4 (recommandation forte, données de qualité moyenne).
  • Un TAR doit être mis en route chez tout enfant âgé de moins de 18 mois chez qui un diagnostic clinique présomptif d’infection à VIH a été posé (recommandation forte, données de faible qualité).
Partager