VIH/sida

Thérapie antirétrovirale pour la prévention de l’infection à VIH

Les traitements antirétroviraux font baisser la teneur en VIH dans le sang et les sécrétions génitales (ce que l’on nomme la charge virale). Comme la charge virale est, en elle-même, le plus grand facteur de risque connu quel que soit le mode de transmission, ces traitements diminuent le risque de transmission du VIH d’une personne à l’autre.

Des essais de modélisation ces dix dernières années ont examiné les effets de la thérapie antirétrovirale sur la prévention du VIH et de la tuberculose avec différentes validations du principe, l’idée de la baisse venant de la prévention de la transmission mère-enfant. Des orientations existent aussi sur l’utilisation des antirétroviraux en prophylaxie postexposition pour éviter qu’un sujet séronégatif ne contracte le VIH et les recherches se poursuivent sur la prophylaxie avant exposition.

Focus


Thèmes associés

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles