Vaccination, vaccins et produits biologiques

Semaine mondiale de la vaccination 2012

Plein feux sur la vaccination à l’échelle mondiale

La Semaine mondiale de la vaccination, qui se déroule du 21 au 28 avril, est l’occasion de souligner l’importance que revêt la vaccination pour sauver des vies et encourager les familles à vacciner leurs enfants contre des maladies mortelles.

Grâce aux prérogatives qui lui permettent de rassembler, l’OMS collabore avec des pays du monde entier pour sensibiliser les esprits à l’intérêt des vaccins et de la vaccination, et veille à ce que les pouvoirs publics obtiennent les éléments d’orientation et l’appui technique nécessaires pour mettre en œuvre des programmes de vaccination de qualité.

Cette collaboration à l’échelle mondiale permet de redonner un coût d’accélérateur et de se concentrer sur des actions spécifiques telles que:

  • sensibiliser à la manière dont la vaccination permet de sauver des vies;
  • étendre la couverture vaccinale pour prévenir les flambées de maladies;
  • atteindre les communautés mal desservies et marginalisées – en particulier celles qui vivent dans des zones reculées, des milieux urbains défavorisés, des États à la situation précaire et des régions déchirées par les conflits – pour leur proposer des vaccins existants et de nouveaux vaccins; et
  • renforcer les avantages que présente la vaccination à moyen et long termes en donnant aux enfants une chance de grandir en bonne santé, d’aller à l’école et d’améliorer leurs perspectives d’avenir.

Les avantages de la vaccination

La vaccination est l’une des interventions de santé les plus rentables et les plus réussies qui permet de prévenir chaque année entre 2 et 3 millions de décès.

Du nourrisson à la personne âgée, la vaccination prévient les pathologies débilitantes, l’incapacité et le décès dus aux maladies évitables par la vaccination telles que la diphtérie, les hépatites A et B, la rougeole, les oreillons, la pneumococcie, la poliomyélite, la diarrhée à rotavirus, le tétanos et la fièvre jaune.

Les adolescents et les adultes bénéficient eux aussi des avantages de la vaccination qui les protège contre des maladies engageant le pronostic vital telles que la grippe, la méningite et les cancers (par exemple cancer du col utérin et cancer du foie) qui surviennent à l’âge adulte.

Paradoxalement, le fait que la vaccination ait permis de raréfier bon nombre de maladies infectieuses ou de faire en sorte que l’on n’en entende quasiment plus parler peut inciter les parents et les professionnels de santé à penser que la vaccination n’est plus nécessaire. Vu l’insuffisance de la couverture vaccinale, des maladies comme la diphtérie, la rougeole et la poliomyélite font leur retour. Les flambées épidémiques affectent tout un chacun.

Partager