Vaccination, vaccins et produits biologiques

Projet Vaccins Méningite - Partenaires


Conseils stratégiques et collaboration pour la surveillance, le contrôle des épidémies, les études socio-économiques et l’introduction du vaccin

Agence de Médecine Préventive

L’Agence de Médecine Préventive (AMP) est une organisation française sans but lucratif qui contribue à mettre sur pied, auprès des populations de la région sud, des services de soins de qualité équivalents à ceux obtenus dans la région nord. AMP a mené les recherches et écrit l’étude socio-économique qui a servi de base au document de plaidoyer soumis à l’Alliance GAVI.

GAVI Alliance

Basée à Genève, l’Alliance GAVI est un partenariat public-privé voué à sauvegarder les vies des enfants et à protéger la santé des personnes en accroissant l’accès à la vaccination dans les pays pauvres. GAVI établit des liens entre les gouvernements des pays en développement et ceux des pays donateurs, l’Organisation mondiale de la Santé, UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie pharmaceutique dans les pays industrialisés et en voie de développement, les agences de recherche et les agences techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres philanthropes privés.

L’Alliance GAVI a contribué 29,5 millions USD pour l’introduction de MenAfriVac au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Cette somme couvre l’achat des vaccins, la planification, le matériel, les campagnes de masse, la formation et l’évaluation. L’Alliance a aussi donné 55 millions USD afin de maintenir le stock de vaccins polyosidiques entre 2009 et 2013.

Groupe International de Coordination (GIC) pour l’approvisionnement en vaccin antiméningococcique

Le GIC – un partenariat composé de l’OMS, de l’UNICEF, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de Médecins sans Frontières – est responsable de la gestion du stock de vaccins antiméningococciques polyosidiques et de vaccins antiméningococciques conjugués A utilisés en cas d’épidémies. La disponibilité de ces deux types de vaccins permet d’assurer une transition harmonieuse des stratégies actuelles de riposte aux épidémies avec des vaccins polyosidiques à une approche préventive avec le vaccin conjugué A, par le biais de campagnes de vaccination de masse et la vaccination infantile.

London School of Hygiene and Tropical Medicine

La London School of Hygiene and Tropical Medicine mène les efforts de recherche internationaux visant à comprendre le mode de transmission des méningocoques et à étudier l'impact de MenAfriVac sur la transmission de la bactérie.

Médecins sans Frontières

Médecins sans Frontières est une organisation indépendante humanitaire médicale qui apporte une aide urgente à des populations aux prises avec des crises menaçant leur survie : principalement en cas de conflits armés, d’épidémies, d’exclusion des soins ou de désastres naturels. Chaque année, MSF intervient dans la lutte contre les épidémies de méningite dans la ceinture africaine. En 2009, MSF a vacciné plus de 7 millions de personnes contre la méningite A. Jusqu’à ce jour, compte-tenu du fait que seuls des vaccins polyosidiques étaient disponibles, MSF ne pouvait que ralentir et stopper les épidémies. Mais en décembre 2010, MSF va commencer à utiliser le nouveau vaccin antiméningococcique conjugué A au Mali et au Niger pour immuniser environ 1,6 million de personnes âgées de 1 à 29 ans dans le cadre d’une campagne de vaccination plus large, elle-même coordonnée par le Bureau Régional de l’OMS en Afrique, et qui touche ces deux pays ainsi que le Burkina Faso. La protection plus puissante et plus longue apportée par le nouveau vaccin va révolutionner la manière avec laquelle MSF lutte contre les épidémies de méningite.

Agence espagnole pour la Coopération au Développement international (AECID)

L’AECID a apporté une contribution financière à la coordination des efforts menés pour l’introduction de MenAfriVac.

UNICEF

L’UNICEF est présente dans plus de 150 pays et territoires où elle aide les enfants à survivre et à réussir, de la petite enfance à l’adolescence. Le plus grand fournisseur de vaccin au monde dans les pays en voie de développement, UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’eau potable et l’assainissement, l’éducation de base pour tous les garçons et toutes les filles, et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le sida.

Le nouveau vaccin antiméningococcique conjugué A est acheté par UNICEF. Comme pour toutes les campagnes de vaccination, l’UNICEF a aussi fait de la mobilisation sociale et du plaidoyer et formé des agents communautaires tout en assurant le soutien des leaders traditionnels et religieux. Ces campagnes aident à faire augmenter l’acceptation du vaccin et le taux de couverture vaccinale.

Centres américains pour le Contrôle et la Prévention de la Maladie

Les Centres américains pour le Contrôle et la Prévention de la Maladie sont la principale agence aux Etats-Unis qui s’occupe de la protection de la santé et de la sécurité des personnes aux Etats-Unis et à l’étranger.

Les CDC sont impliqués depuis 25 ans dans les études épidémiologiques et vaccinales liées aux méningocoques en Afrique sub-saharienne. Ils ont développé et mené les tests sérologiques visant à évaluer la réponse immunitaire chez les participants aux études cliniques du MVP.

Partager