Macroéconomie et Santé

MACROECONOMIE ET SANTE - LETTRE D'INFORMATION No. 2

Avant-propos

Vous trouverez ici le N 2 de la lettre d'information électronique Macroéconomie et Santé de l'Organisation mondiale de la Santé. Ce numéro récapitule les activités menées jusqu'ici par l'OMS et les partenaires de la Commission Macroéconomie et Santé pour mettre en œuvre son programme de travail. Pour rappeler brièvement les informations données dans le premier numéro : la Commission Macroéconomie et Santé était un organisme à durée limitée dont le mandat a expiré avec la parution de son rapport en décembre 2001. Depuis, l'expression Macroéconomie et Santé est utilisée pour caractériser les activités de suivi entreprises dans les pays pour donner suite aux recommandations du rapport.

A la suite de la parution du premier numéro de la lettre d'information Macroéconomie et Santé en décembre 2002, nous avons été submergés de demandes provenant essentiellement d'institutions, d'établissements universitaires ou d'organismes de recherche qui souhaitent s'abonner à notre réseau électronique. Vos réactions et suggestions sur la teneur de la lettre aideront à en faire à l'avenir un instrument utile et un élément de référence pour les travaux ultérieurs en matière de Macroéconomie et Santé.

Sergio Spinaci
Secrétaire exécutif, CMH

COLLOQUE SUR LA MACROECONOMIE ET LA SANTE AUX PAYS-BAS

Un colloque sur la Macroéconomie et la Santé a été organisé le 26 novembre 2002 sous les auspices de l'Institut tropical royal d'Amsterdam et du Gouvernement néerlandais. A la séance d'ouverture, M. Rob Visser, Directeur adjoint du Développement social et institutionnel au Ministère néerlandais de la Coopération pour le Développement, a souligné l'importance des arguments avancés par la Commission Macroéconomie et Santé lorsqu'ils s'inscrivaient dans le contexte plus large du développement durable et des objectifs de développement pour le Millénaire. Il a exprimé l'espoir que le débat s'approfondirait sur les options permettant d'améliorer la santé dans les différents pays.

RÉUNION DU FORUM MONDIAL POUR LA RECHERCHE EN SANTÉ EN TANZANIE (FORUM 6)

Le Forum mondial 6 s'est réuni du 12 au 15 novembre 2002 à Arusha (Tanzanie) sous les auspices de l'Institut national de la Recherche médicale. Plusieurs centaines de participants ont eu l'occasion de débattre des insuffisances dans le domaine de la recherche en santé et des capacités de recherche en santé. Actuellement, la plupart des fonds dont dispose la recherche sont axés sur les priorités sanitaires d'une minorité de riches, creusant ainsi le fameux fossé 10/90. Lors d'une séance réunissant des représentants de la Banque mondiale, de la Commission Macroéconomie et Santé et du Centre international Fogarty aux US National Institutes of Health, le Directeur adjoint de la Banque mondiale, M. Robert Hecht, a fait observer qu'au cours des dix dernières années, la Banque avait octroyé dans la région US $250 millions à la recherche mondiale en santé, privilégiant la reproduction humaine, les maladies tropicales, les vaccins contre le SIDA et d'autres maladies, la santé de l'enfant et les systèmes de santé. Dans l'allocution qu'il a prononcée lors de la réunion, M. Sergio Spinaci, Secrétaire exécutif de la Commission Macroéconomie et Santé, a rappelé que, dans son rapport, la Commission avait présenté des faits extrêmement importants montrant que les investissements en santé pouvaient avoir d'énormes retombées sociales.


Partager