Paludisme

Processus de certification

Mis à jour: 20 avril 2016

La certification de l'élimination du paludisme est une reconnaissance officielle du statut exempt de paludisme accordée par l'OMS. La certification nécessite d'établir au-delà de tout doute raisonnable que la chaîne de transmission locale du paludisme par les moustiques Anopheles a été entièrement interrompue dans l'ensemble du pays depuis au moins trois années consécutives. La certification de l'élimination du paludisme est accordée à un pays dans son ensemble et pour les quatre espèces humaines de paludisme.

La charge de la preuve de l'élimination incombe au pays demandeur de la certification. Un argumentaire plausible et défendable doit être présenté indiquant que toutes les preuves disponibles ont été évaluées et se sont révélées cohérentes avec l'affirmation selon laquelle l'élimination du paludisme a été atteinte, et que des systèmes de surveillance de haute qualité sont en place et capables de détecter une transmission locale, le cas échéant.

La certification de l'élimination du paludisme repose sur l'évaluation de la situation en cours et de la probabilité de pérennisation du statut exempt de paludisme. La décision définitive est rendue par le Directeur général sur la base d'une recommandation formulée par le Comité OMS d’experts du Paludisme. Ce Comité est actif depuis 1948 et est distinct du Comité de pilotage de la politique de lutte antipaludique.

Il est attendu des pays qu'ils continuent à transmettre un rapport annuel à l'OMS sur le maintien de leur statut. Le processus de certification de l'OMS est décrit en détail dans la publication Malaria elimination: a field manual for low and moderate endemic countries (2007) ainsi que dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire (18 juillet 2014).

Registre officiel des pays exempts de paludisme

Depuis le début des années 1960, l'OMS a tenu un Registre officiel des zones où l'élimination du paludisme a été réalisée. Au total, 34 pays et territoires ont obtenu cette certification et ont été inscrits sur ce Registre comme ayant réussi à éliminer le paludisme grâce à des mesures spécifiques. Les derniers pays à avoir été admis sont l'Arménie (2011), les Émirats arabes unis (2007), les Maldives (2015), le Maroc (2010) et le Turkménistan (2010).

Un panorama complet est disponible dans le Rapport sur le paludisme dans le monde 2012, lequel inclut également une liste supplémentaire au registre officiel (Supplementary list to the official register), répertoriant les 61 pays où le paludisme n'a jamais existé ou a disparu sans que des mesures spécifiques aient été entreprises, et où une certification pleine et entière de l'OMS de l'élimination du paludisme n'est pas requise.

Document connexe

Partager