Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent

Les soins du nouveau-né

Sur les 3,1 millions de décès de nouveau-nés survenus en 2010, entre un quart et la moitié ont eu lieu dans les premières 24 heures après la naissance. Bon nombre de ces décès surviennent chez des nourrissons nés trop tôt et trop petits, des nourrissons atteints d’infections ou souffrant d’asphyxie néonatale.

Le travail, l’accouchement et la période qui suit immédiatement la naissance sont les périodes les plus critiques pour la survie du nouveau-né et de la mère. Malheureusement, la majorité des mères et des nouveau-nés des pays à revenu faible ou intermédiaire ne reçoivent pas des soins optimums lors de ces moments cruciaux.

Des interventions simples

Des études ont montré que de nombreux nouveau-nés peuvent être sauvés en recourant à des interventions qui ne nécessitent qu’une technologie simple. La majorité de ces interventions peuvent être assurées de manière efficace par une accoucheuse qualifiée s’occupant seule de la mère et du nouveau-né. Parmi les soins qui doivent être prodigués à l’ensemble des nouveau-nés figurent un séchage immédiat et complet, le contact peau à peau du nouveau-né avec sa mère, le clampage puis la section du cordon après les premières minutes qui suivent l’accouchement, la mise au sein précoce et l’allaitement exclusif.

Les nouveau-nés qui n’ont pas commencé à respirer de manière autonome une minute après la naissance doivent bénéficier d’une ventilation par pression positive à l’air ambiant au moyen d’un sac et d’un masque.

Vaccination après la première heure de vie

Après la première heure de vie, les nouveau-nés doivent recevoir des soins oculaires, de la vitamine K et les vaccinations recommandées (dose de naissance du VPO et vaccin anti hépatite B). Ils doivent faire l’objet d’un examen afin que soient déterminés leur poids à la naissance, leur âge gestationnel, les éventuelles anomalies congénitales et signes de maladies néonatales. Des soins spéciaux doivent être prodigués aux nouveau-nés malades, à ceux qui sont nés avant terme et/ou de faible poids à la naissance, et à ceux qui sont exposés au VIH ou infectés par le VIH, ou qui souffrent de syphilis congénitale.

Parmi les documents clés de l’OMS qui visent à améliorer les compétences des accoucheuses dans le domaine des soins prodigués aux nouveau-nés à la naissance figurent le guide intitulé Soins liés à la grossesse, à l’accouchement, au post partum et à la période néonatale: guide de pratiques essentielles ainsi que le cours sur les soins essentiels au nouveau-né (Essential newborn care course).

Partager