Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent

Prise en charge des maladies du nouveau-né et des éventuelles complications

Les causes les plus fréquentes de décès chez les nouveau-nés sont les complications dues à une naissance prématurée, les infections du nouveau-né et l’asphyxie périnatale. Elles représentent plus de 80% de tous les décès de nouveau-nés dans le monde.

Un nourrisson qui naît prématurément ou qui a un problème mettant sa vie en danger se trouve dans une situation d’urgence qui requiert un diagnostic et une prise en charge immédiats. Tout retard dans l’identification du problème ou dans la prise en charge adaptée peut être fatal.

Des soins spécifiques pour les bébés prématurés

Les nourrissons prématurés et/ou de faible poids à la naissance nécessitent des soins spécifiques. Il faudra notamment apporter davantage d’attention au fait que l’enfant doit être allaité au sein ou nourri au lait maternel et gardé au chaud, à domicile comme dans les établissements de santé. Les bébés qui souffrent de complications dues à la naissance prématurée, par exemple de problèmes respiratoires, nécessitent un traitement approprié en milieu hospitalier.

Des soins adaptés au cours du travail et de l’accouchement, combinés à la réanimation du nouveau-né, le cas échéant, peuvent réduire de manière importante la mortalité due à l’asphyxie périnatale. Des soins postréanimation devront être dispensés en milieu hospitalier aux nouveau-nés ayant souffert d’asphyxie grave.

Dépister les infections

Le dépistage précoce des infections du nouveau-né et un traitement rapide et approprié au moyen d’antibiotiques permettront de réduire considérablement la mortalité due à la septicémie ou à la pneumonie du nouveau-né. Les nouveau-nés atteints d’infections graves devront recevoir des antibiotiques par voie intramusculaire ou intraveineuse et des soins de soutien en milieu hospitalier. Lorsque l’orientation vers un hôpital n’est pas possible, l’administration d’antibiotiques par voie intramusculaire par des agents de santé qualifiés permettra de sauver des vies.

Parmi les autres problèmes fréquents chez le nouveau-né, on peut citer la jaunisse, les infections oculaires et la diarrhée, qui, en fonction de leur gravité, pourront être prises en charge dans les centres de santé ou dans les hôpitaux.

Améliorer la formation des personnels de santé

Le matériel pédagogique pour la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) et le cours sur les soins essentiels au nouveau-né (Essential Newborn Care Course) visent à améliorer les compétences du personnel de santé en vue de la prise en charge des maladies du nouveau-né dans les centres de soins de premier niveau. Les publications Soins hospitaliers pédiatriques et Prise en charge des problèmes du nouveau-né visent à améliorer la prise en charge des cas de maladie grave du nouveau-né en milieu hospitalier.

Partager