Centre des médias

Maladies à transmission vectorielle


Maladie de Chagas

La maladie de Chagas est une maladie potentiellement mortelle provoquée par un protozoaire, Trypanosoma cruzi (T. cruzi).

Elle est transmise à l’homme principalement par les déjections de triatomes. Les personnes infectées peuvent alors transmettre la maladie par le biais d’une transfusion sanguine, d’un don d’organe, ou lors de la grossesse ou de l’accouchement, pour ce qui concerne la transmission de la mère au nouveau-né.

On estime que 7 à 8 millions de personnes dans le monde sont infectées, principalement en Amérique latine où la maladie est endémique. Celle-ci s’est propagée à d’autres pays, lors de transfusions sanguines ou de dons d’organes par des migrants.

Dans la plupart des cas, les symptômes sont légers ou bénins. Il peut s’agir de fièvre, de céphalées, de lymphœdèmes, de pâleur, de douleurs musculaires, de difficultés respiratoires, d’œdèmes et de douleurs abdominales ou thoraciques. Chez moins de la moitié des personnes piquées par un triatome, les premiers signes visibles caractéristiques pouvant apparaître sont une lésion cutanée ou un œdème violacé des paupières d’un œil.

La maladie peut alors prendre une forme chronique et causer des troubles cardiaques ainsi que des problèmes digestifs et neurologiques. Dans les années suivantes, l’infection peut conduire au décès soudain ou à une insuffisance cardiaque provoquée par la destruction progressive du muscle cardiaque.

Il n’existe pas de vaccin contre la maladie de Chagas.

Le traitement peut permettre de tuer le parasite si les médicaments sont administrés rapidement après l’infection.

Le dépistage des donneurs de sang et d’organes, et celui des nouveau-nés de mères infectées permet d’éviter la transmission de la maladie et d’en assurer un diagnostic et un traitement précoces.

La lutte antivectorielle, notamment par la pulvérisation de l’intérieur des habitations et l’utilisation de moustiquaires, est la méthode préventive la plus efficace contre la maladie de Chagas en Amérique latine.

Partager