Centre des médias

l'Organisation mondiale de la Santé modifie sa recommandation pour les voyages dans la province de Taiwan (Chine)

A compter d’aujourd’hui, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ne recommande plus de différer les voyages non essentiels à destination de la province de Taiwan (Chine).

La recommandation de différer tout voyage dans la province de Taiwan qui ne soit pas indispensable avait été publiée le 21 mai 2003 pour diminuer les risques de propagation internationale du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). L’OMS la modifie au vue de l’amélioration significative de la situation dans cette région. L’amélioration de la détection des cas, de la lutte contre l’infection, de la recherche et du suivi des contacts a permis d’observer une forte baisse du nombre quotidien des nouveaux cas. L’Organisation a examiné soigneusement ces informations et estime que le SRAS ne représente plus une menace potentielle pour les voyageurs internationaux se rendant à Taiwan (Chine).

« La crise du SRAS a été prise avec sérieux à tous les niveaux à Taiwan, explique le Dr Cathy Roth, virologiste de l’OMS qui s’est rendue sur l’île en mai afin d’y évaluer le besoin de renforcer la riposte. Le SRAS a induit des améliorations profondes et très rapides de l’infrastructure sanitaire, notamment dans le domaine des procédures hospitalières de lutte anti-infectieuse, de la collecte et de la notification des données, de la mobilisation du grand public et de la coordination de toutes les agences participant à la riposte contre les flambées épidémiques. Nous espérons que ces améliorations resteront définitivement en place. »

La décision de lever une recommandation pour les voyages repose sur l’étude de plusieurs facteurs : le nombre actuel de cas de SRAS, le profil de la transmission locale récente et les preuves qu’aucun cas n’est plus exporté.

Le 27 mars, l’OMS avait recommandé à toutes les régions de transmission locale récente de contrôler systématiquement tous les passagers pour les départs internationaux, de façon à veiller à ce que les sujets atteints et les contacts de cas de SRAS ne puissent pas partir. Cette recommandation s’applique encore à Beijing, Hong Kong et Taiwan pour la Chine, ainsi qu’à Toronto (Canada). Le tableau ci-dessous résume les recommandations pour les voyages.

Le nombre des cas de SRAS, nouveaux ou en cours, continue de baisser à l’échelle mondiale. L’OMS insiste cependant sur le fait qu’il suffit d’un seul cas ayant échappé à la détection pour déclencher une nouvelle flambée. Elle demande donc instamment à tous les pays de rester très vigilants afin d’identifier, isoler et traiter tous les cas de SRAS, de rechercher rapidement les contacts et d’en assurer le suivi.

Tableau récapitulatif des mesures préconisées par l’OMS pour les voyages internationaux

Pays Région Contrôle des voyageurs internationaux au départ de la région Recommandation aux voyageurs de différer tout voyage non essentiel
CANADA TORONTO OUI NON
CHINE BEIJING OUI OUI
CHINE REGION ADMINISTRATIVE SPECIALE DE HONG KONG OUI NON
CHINE TAIWAN OUI NON

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Dick Thompson
Téléphone: +41 22 791 2684
Tél. portable: +41 79 475 5475
Courriel: thompsond@who.int

Maria Cheng
Téléphone: +41 22 791 3982
Courriel: chengm@who.int

Mr Iain Simpson
Téléphone: +41 22 791 3215
Tél. portable: +41 79 475 5534
Courriel: simpsoni@who.int

Ms Christine McNab
Téléphone: +41 22 791 4688
Tél. portable: +41 79 254 6815
Courriel: mcnabc@who.int