Centre des médias

L'Organisation mondiale de la Santé modifie sa recommandation pour les voyages a Beijing (Chine)

A compter d’aujourd’hui, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lève sa recommandation de différer tout voyage non essentiel à destination de Beijing (Chine). Cette ville était, dans le monde, la dernière zone pour laquelle cette recommandation s’appliquait.

La recommandation de différer tout voyage à Beijing qui ne soit pas indispensable avait été publiée le 23 avril 2003 pour diminuer les risques de propagation internationale du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). L’OMS la modifie au vue de l’amélioration significative de la situation dans la capitale chinoise. Le dernier nouveau cas à Beijing a été isolé le 29 mai. Depuis lors, un certain nombre de cas suspects ont été recensés mais le SRAS a finalement été exclu.

« Nous modifions la recommandation pour les voyages à Beijing à compter d’aujourd’hui, 24 juin, a déclaré le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'OMS. C’était la dernière zone pour laquelle l’OMS recommandait de différer tout voyage qui ne soit pas indispensable. C’est une très bonne nouvelle qui montre les énormes progrès que le monde a fait dans la lutte contre le SRAS. »

Les recommandations de différer les voyages ont été publiées après avoir étudié plusieurs facteurs : le nombre de cas probables de SRAS, le profil de la transmission locale récente et les dernières dates auxquelles des cas ont été exportés.

Le 27 mars, l’OMS avait recommandé à toutes les régions de transmission locale récente de contrôler systématiquement tous les passagers pour les départs internationaux, de façon à veiller à ce que les sujets atteints et les contacts de cas de SRAS ne puissent pas partir. Ensuite, un certain nombre de recommandations ont été faites pour différer tous les voyages non essentiels à destination des zones connaissant de fortes flambées épidémiques de SRAS faisant courir un risque potentiel aux voyageurs.

Plus de 20 jours se sont désormais écoulés depuis que le dernier nouveau cas a été isolé à Beijing. C’est pourquoi la capitale chinoise a, elle aussi, été retirée de la liste des zones de transmission locale récente.

Partager

Pour plus d'informations:

Maria Cheng
Téléphone: +41 22 791 3982
Courriel: chengm@who.int

Mr Iain Simpson
Téléphone: +41 22 791 3215
Tél. portable: +41 79 475 5534
Courriel: simpsoni@who.int