Centre des médias

L’Indonésie organise une consultation d’experts sur la grippe aviaire

La poursuite de la flambée de grippe aviaire en Indonésie, touchant aussi bien l’homme que les animaux, fera l’objet d’une consultation internationale de trois jours à partir de mercredi à Jakarta.

Le 13 juin, le Comité national indonésien de Lutte contre la Grippe aviaire et de Préparation à la Pandémie de Grippe – Komnas FBPI – a prié l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres organismes des Nations Unies de « convoquer d’urgence » une consultation internationale d’experts chargée :

  • de faire le point de la situation concernant le virus H5N1 chez l’homme et les animaux
  • de formuler des recommandations pour lutter contre le virus aussi bien chez les animaux que chez l’homme
  • de passer en revue les enseignements tirés concernant une riposte rapide et l’endiguement, et
  • de fournir une évaluation officielle des risques de grippe aviaire en Indonésie chez l’homme et les animaux.

Comme l’a souligné le Dr Paul Gully, conseiller principal chargé des maladies transmissibles à l’Organisation mondiale de la Santé, « le Ministère indonésien de la Santé a déjà fait preuve d’un grand degré de transparence et de collaboration depuis l’apparition du premier cas l’an dernier. L’Indonésie a rapidement rendu publics tous les cas, constitué une équipe avec l’OMS pour des enquêtes rapides sur le terrain et fourni des isolements de virus au réseau de laboratoires de référence H5 de l’OMS pour permettre la surveillance de l’évolution du virus H5N1. Par cette consultation, l’Indonésie prend une nouvelle mesure pour évaluer la meilleure façon de protéger la santé de la population. Les résultats revêtiront certainement une grande importance pour tous ceux dans le monde entier qui surveillent le risque de la prochaine pandémie ».

Cette consultation associera les experts des Ministères indonésiens de la Santé et de l’Agriculture et ceux de l’Organisation mondiale de la Santé, de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, de l’UNICEF, d’Airlangga University Surabaya, d’Udayana University Bali, de l’Hôpital Persahabatan, des Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis, d’Epicentre (France), de l’Université de Hong Kong, du laboratoire NAMRU-2 et de l’Institut national japonais des Maladies infectieuses. L’Indonésie a été au centre des préoccupations internationales le mois dernier lorsqu'on y a identifié le plus grand groupe de cas humains à virus H5N1. La flambée a touché huit membres d’une même famille dans le village de Kubu Sembelang, dans le district de Karo (au nord de Sumatra). La présence du virus a été confirmée dans les prélèvements obtenus chez sept membres de la famille et l'on présume que le cas initial était également infecté par le virus H5N1. Sept des huit membres de la famille sont décédés. La flambée était considérée comme maîtrisée le 12 juin, trois semaines après le décès du dernier cas, aucun nouveau cas n’ayant été signalé.

Le virus H5N1 est considéré comme bien enraciné chez les volailles dans une grande partie de l’Indonésie et cette large présence a entraîné un nombre significatif de cas humains. Au cours de cette seule année 2006, l’Indonésie a signalé plus de 33 cas dont 27 mortels. Si des mesures ne sont pas prises d’urgence, il est probable que l’on observera des cas humains sporadiques et une transmission interhumaine est possible. Les résultats de la consultation d’experts seront fournis à Komnas FBPI le vendredi 23 juin.

Les premiers exposés à la réunion de Jakarta seront ouverts aux médias et une conférence de presse aura lieu vendredi à la fin de la consultation.

Liens connexes

Pour avoir plus d'informations, prendre contact avec :

Dick Thompson, Genève
Téléphone: +41 22 791 2684
Tél. portable: +41 79 475 5475
Courriel: thompsond@who.int

Sari Setiogi, Jakarta
Téléphone: +62 811 932 737
Tél. portable: +62 815 1351 3039
Courriel: SetiogiS@who.or.id

Partager