Centre des médias

Une nouvelle évaluation des tests rapides pour le diagnostic du paludisme contribue a la lutte contre cette maladie

Note à l'intention des médias

Une nouvelle évaluation des tests diagnostiques rapides pour le paludisme aidera les agents de santé à identifier sans délai les patients atteints par cette maladie et nécessitant un traitement immédiat, en application des recommandations récentes de l'Organisation mondiale de la Santé qui préconisent la confirmation du diagnostic de paludisme avant d'entamer un traitement.

Le paludisme tue chaque année près de 860 000 personnes dans le monde, principalement des enfants africains. On recense aussi des cas en Asie, en Amérique latine, au Moyen-Orient et dans certaines parties de l'Europe. La Journée mondiale du paludisme est fixée au 25 avril.

Des tests diagnostiques rapides du paludisme

Le Programme d'évaluation des produits diagnostiques pour le paludisme vient d'achever une nouvelle évaluation des performances de 29 tests diagnostiques rapides et a trouvé que 15 d'entre eux remplissaient les critères de performances minimum fixés par l'OMS.

"Ces tests rapides représentent une percée majeure dans la lutte contre le paludisme" a déclaré le Dr Robert Newman, Directeur du Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS. "Ils nous permettent de tester des personnes qui ne peuvent bénéficier du diagnostic par examen microscopique dans les zones rurales et reculées, où se déclarent pourtant la majorité des cas de paludisme."

En 2008, à peine 22% des cas présumés de paludisme ont été testés dans 18 des 35 pays africains qui notifient ces cas. Le diagnostic universel permettrait aux agents de santé d'identifier parmi les patients fiévreux ceux atteints de paludisme et ayant besoin de médicaments antipaludiques salvateurs et ceux dont la maladie présente une autre étiologie et doivent être traités autrement. Un meilleur diagnostic du paludisme fera progresser partout la survie des enfants, un des objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies.

Pour tous les cas présumés de paludisme, les recommandations récentes de l'OMS concernant le traitement de cette maladie préconisent un diagnostic par microscopie ou par des tests rapides avant la mise en route d'un traitement.

Avec 37 tests satisfaisant aux critères minimum de performances, les pays d'endémie du paludisme et les donateurs disposent maintenant d'un choix plus large de tests évalués sous l'angle de la qualité et de la fiabilité.

Le programme d'évaluation est coparrainé par la Fondation pour l'innovation en matière de nouveaux diagnostics (FIND), le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR), le Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS (GMP) et le Bureau régional de l'OMS pour le Pacifique occidental. Les tests d'évaluation sont effectués par les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales

Le Programme spécial de recherche et de formation concernant les maladies tropicales (TDR) est un programme mondial de collaboration scientifique, créé en 1975, parrainé par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, le Programme des Nations Unies pour le Développement, la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la Santé et administré par l'OMS.

La FIND

FIND est une organisation suisse à but non lucratif, créée en 2003, qui possède des bureaux en Ouganda et en Inde. Sa mission est de développer, d'évaluer, de faire la démonstration et d'accélérer la mise sur le marché de nouveaux tests et de plateformes diagnostiques pour les maladies liées à la pauvreté, dont la tuberculose, le paludisme et la trypanosomiase humaine africaine. La démarche adoptée par FIND consiste à répondre aux besoins en termes de diagnostic dans l'ensemble des zones touchées par la maladie de manière à ce que les tests puissent aussi être mis en œuvre à des niveaux des systèmes de santé plus proches de ceux où les malades s'adressent pour la première fois pour être soignés. FIND collabore activement avec plus de 100 partenaires, dont les Ministères de la santé, des organisations bilatérales et multilatérales telles que l'OMS, des instituts de recherche/établissements d'enseignement supérieur, des partenaires commerciaux et des sites d'essai clinique.

Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS

Le Programme mondiale de lutte antipaludique de l'OMS est responsable de la surveillance, du suivi et de l'évaluation du paludisme, de la formulation des politiques et des stratégies, de l'appui technique et de la coordination des efforts à l'échelle mondiale de l'OMS pour lutter contre le paludisme.

Pour plus d'informations:

Dr Jane Cunningham
Responsable technique
TDR, OMS
Portable : +41 79 517 8048
Courriel : cunninghamj@who.int

David Bell
Médecin
Programme mondial de lutte antipaludique de l'OMS
Portable : +4179 269 1638
Courriel : bellda@who.int

Partager