Centre des médias

Recherche-développement sur le virus Zika: priorité aux vaccins, aux produits de diagnostic et aux techniques innovantes de lutte antivectorielle

Soixante-sept groupes travaillent sur des produits expérimentaux

Note à l’intention des médias
9 mars 2016

À l’issue d’une consultation de 3 jours consacrée à la recherche développement sur le virus Zika, les experts internationaux, convoqués par l’OMS, ont convenu des priorités de recherche pour les produits anti-Zika.

Les outils suivants ont été jugés prioritaires, représentant les options les plus viables pour combattre la propagation du virus Zika dans un avenir immédiat:

  • tests multiplex à la recherche des flavivirus (virus apparentés au Zika, tels que ceux de la dengue ou du chikungunya), en sus des tests plus classiques;
  • vaccins protecteurs préparés à partir de virus tués (ou autres virus non vivants) pour les femmes en âge de procréer; et
  • techniques innovantes de lutte antivectorielle pour réduire les populations de moustiques.

«Le virus Zika provoque une infection bénigne, la plupart du temps inoffensive, chez la majorité des patients », a indiqué le Dr Marie-Paule Kieny, Sous-Directeur général chargé de la recherche-développement à l’OMS. «C’est pourquoi la recherche de produits thérapeutiques constitue une moindre priorité à ce stade. Le besoin le plus urgent est de mettre au point des outils de diagnostic et de prévention pour combler les lacunes actuelles en matière de recherche-développement et protéger les femmes enceintes et leurs enfants.»

Au 2 mars, 67 sociétés et établissements de recherche menaient déjà des travaux sur de nombreux produits (31 sur les produits de diagnostic, 18 sur les vaccins, 8 sur les traitements et 10 sur la lutte antivectorielle), à divers stades de développement préliminaire. Aucun vaccin et aucun traitement n’ont à ce jour été testés chez l’homme.

Vaccins

Les experts ont convenu que la mise au point d’un vaccin représente une priorité majeure pour combattre les futures épidémies. La vaccination des femmes enceintes et des femmes en âge de procréer constitue l’objectif essentiel, et des stratégies pragmatiques devront être adoptées pour accélérer le développement d’un produit efficace et sans danger.

Des travaux sont en cours pour définir d’urgence un profil de produit cible pour ces vaccins. Ce profil cible servira de guide pour les consultations à mener afin de parvenir à un consensus sur les exigences réglementaires applicables à l’évaluation et à l’homologation d’un vaccin contre le virus Zika. Une version préliminaire du profil cible sera soumise à une consultation publique dans les semaines à venir, l’objectif étant de disposer d’un profil final en mai.

Produits de diagnostic

Plus de 30 sociétés travaillent à la mise au point de tests diagnostiques potentiels, certaines ayant déjà achevé l’étape de développement. Un profil de produit cible, portant sur un test multiplex capable de détecter les virus de la dengue, du chikungunya et Zika, bénéficie d’un soutien général. Une version préliminaire est prête et sera également soumise à une consultation publique avant d’être finalisée à la mi-avril.

L’OMS continue d’encourager les fabricants à déposer une demande d’évaluation de la qualité et de la performance de leurs produits au titre de la procédure d’évaluation et d’homologation pour les situations d’urgence.

Lutte antivectorielle

Les spécialistes de la lutte antivectorielle ont clairement indiqué que les interventions classiques, comme la pulvérisation d’insecticide, n’ont pas eu d’incidence significative sur la transmission de la dengue et risquent donc d’être également inadéquates pour lutter contre le virus Zika. Ils ont en outre fait valoir que les nouvelles techniques, telles que l’utilisation de moustiques porteurs de Wolbachia, recombinants et irradiés, doivent être évaluées avec une rigueur extrême. Une réunion d’urgence du Groupe consultatif sur la lutte antivectorielle de l’OMS se tiendra la semaine prochaine pour définir plus précisément les méthodes d’évaluation, ainsi qu’un profil de produit cible pour ces techniques innovantes.

La communauté de la recherche-développement a réagi avec dynamisme à la nécessité de mettre au point des produits médicaux anti-Zika et des mesures innovantes de lutte antivectorielle; le nombre de produits candidats en cours de développement continue d’augmenter. Par rapport aux efforts de recherche-développement déployés lors de l’épidémie d’Ebola en 2014-2015, la réaction actuelle se distingue par la vitesse à laquelle les données et les expériences sont partagées entre les pays.

«Bien que l’on se trouve à un stade moins avancé de développement des produits que dans le cas d’Ebola, les méthodes de recherche-développement et la coordination entre les partenaires sont bien plus avancées, en grande partie grâce aux enseignements tirés de l’épidémie d’Ebola», conclut le Dr Marie-Paule Kieny.


Daniela Bagozzi
Responsable de l’information et de la communication, OMS
Téléphone: +41 22 791 19 90
Portable: +41 79 60 37 281
Courriel: bagozzid@who.int

Fadéla Chaib
Chargée de communication et porte-parole, OMS
Téléphone: +41227913228
Portable: +41794755556
Courriel: chaibf@who.int