Centre des médias

Le Directeur général de l’OMS fait de l’Inde la “priorite n°1” pour l’eradication de la poliomyelite

En Inde, le Dr Brundtland félicite les autorités de l’Uttar Pradesh pour leur riposte à la plus grande épidémie de poliomyélite des dernières années

Pour riposter à la plus grande épidémie de poliomyélite des dernières années, le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a lancé aujourd’hui une campagne de vaccination de masse dans l’épicentre de cette flambée. Pour en venir à bout et contribuer à éradiquer la polio, plus de 80 millions d’enfants vont être vaccinés dans six états de l’Inde au cours des six prochains jours. Le Dr Brundtland a ouvert la campagne à Lucknow, dans l’Uttar Pradesh, en compagnie de M. Prasado Rao, secrétaire d’état indien aux Affaires familiales, Mme Sushri Mayawati, ministre en Chef de l’Uttar Pradesh et M. Fagu Chauhan, ministre de la Santé de l’Uttar Pradesh.

Lors de cet événement, le Dr Brundtland a déclaré : “On dépiste actuellement 83 % de tous les nouveaux cas en Inde. Ce pays dans son ensemble, et l’Uttar Pradesh en particulier, est donc la première des priorités pour arrêter la transmission du poliovirus dans le monde.” L’Inde est l’un des sept derniers pays où subsiste la poliomyélite. Il est donc essentiel d’y mener avec succès les campagnes de vaccination nécessaires pour éradiquer cette maladie.

En 2002, l’épidémie la plus importante depuis le début de l’initiative pour l'éradication mondiale de la poliomyélite en 1988 s’est propagée dans le Nord de l’Inde avec, pour conséquence, une multiplication par six du nombre des cas par rapport à 2001. L’Uttar Pradesh a été particulièrement touché, cet état recensant actuellement 64 % du total des nouveaux cas dans le monde . Il est très inquiétant notamment de constater que l’épidémie s’est propagée à partir de l’Uttar Pradesh à d’autres régions de l’Inde débarrassées de la polio et même à d’autres pays. Ainsi, la transmission s’est installée de nouveau dans les états indiens du Gujerat et du Bengale-Occidental et, en janvier 2003, un enfant a été frappé au Liban de paralysie poliomyélitique pour la première fois en près de 10 ans. Le séquençage a confirmé l’origine indienne du virus.

L’épidémie est survenue après une réduction du nombre des campagnes de vaccination prévues en Inde en 2002. De plus, jusqu’à 15 % des foyers ont échappé aux activités de vaccination qui ont eu lieu. Pour renverser la tendance, l’Uttar Pradesh a confirmé l’organisation de six campagnes de vaccination cette année et la planification a été revue pour veiller à ce que tous les enfants de moins de 5 ans sans exception soient vaccinés. “Je voudrais féliciter les autorités de l’Uttar Pradesh qui ont pris exactement les mesures nécessaires pour affronter cette grave situation, “ a poursuivi le Dr Brundtland. “A partir d’aujourd’hui, des dizaines de milliers de bénévoles et d’agents de santé vont ratisser l’Etat et frapper à chaque porte avec un objectif clair : trouver et vacciner chaque enfant de moins de cinq ans. “

Cette action fait suite aux deux campagnes nationales de janvier et février 2003, au cours desquelles plus de 33 millions d'enfants ont été vaccinés en Uttar Pradesh. De nouvelles campagnes auront lieu en juin, septembre et novembre et il faudra entreprendre au moins le même nombre de campagnes en 2004 si l’on veut interrompre la transmission du poliovirus sauvage. “Jamais l’appui de la communauté internationale n’a été aussi crucial qu’aujourd’hui, “ a rappelé le Dr Brundtland. “Nous avons besoin que les donateurs apportent les US $275 millions qui manquent pour que toutes les actions se déroulent comme prévu. Le succès de l’initiative dépend de la générosité de la communauté internationale et du partenariat qui a été formé avec les pays d’endémie.”

Elle conclut : “Nous avons maintenant 15 ans d’expérience de l’éradication de la poliomyélite. Les moyens et les stratégies nécessaires sont à notre disposition pour achever le travail. Aujourd’hui, il n’y a plus aucune raison, ni morale, ni économique, que des enfants soient encore frappés par cette maladie.”

L’initiative pour l'éradication mondiale de la poliomyélite est dirigée par l’OMS, le Rotary International, les US Centers for Disease Control and Prevention et l’UNICEF.

Le poliovirus n’est plus en circulation que dans sept pays, contre 125 au lancement de l’initiative en 1988. Ces sept pays sont (par ordre d’importance du risque) : l’Inde, le Nigéria, l’Egypte, le Pakistan, l’Afghanistan, le Niger et la Somalie.

Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec :
Melissa Corkum, OMS, Genève, (+41 22 791 2765), corkumm@who.int, ou Oliver Rosenbauer, OMS, Genève, (+41 22 791 3832), rosenbauero@who.int.

Pour de plus amples informations sur l’initiative pour l'éradication mondiale de la poliomyélite, veuillez consulter:

le site de l'éradication de la polio
le site PolioPlus du Rotary International
le site de CDC , ou
le site de l’UNICEF sur la polio.

Partager