Centre des médias

l’OMS ajoute de nouvelles associations a doses fixes à sa liste de médicaments de qualité destinés au traitement du SIDA

Une composante essentielle de la stratégie « 3 millions d’ici 2005 »

Alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’ONUSIDA lancent aujourd’hui leur stratégie visant à traiter 3 millions de personnes vivant avec le SIDA d’ici 2005, des progrès sensibles ont déjà été accomplis dans un important domaine. En effet, l’OMS ajoute trois nouveaux produits génériques à sa liste de médicaments pour le traitement de première intention qui répondent aux normes de qualité, d’innocuité et d’efficacité de l’Organisation.

Il s’agit d’associations médicamenteuses destinées à la trithérapie contenant de la lamivudine, de la stavudine et de la névirapine. Leur adjonction à la liste des médicaments de qualité améliorera le choix et la concurrence, contribuant ainsi à rendre le prix du traitement contre le SIDA progressivement plus abordable.

Comme l’a souligné le Dr Vladimir Lepakhin, Sous-Directeur général de l’OMS chargé de la Technologie de la santé et des produits pharmaceutiques, « la stratégie ‘3 millions d’ici 2005’ recommande des schémas thérapeutiques simplifiés pour que les pays puissent rapidement améliorer l’accès aux antirétroviraux. Ces nouveaux produits aideront les pays les plus durement touchés par l’épidémie à obtenir des médicaments faciles à absorber pour ceux qui en ont un besoin particulièrement urgent ».

Les associations d’antirétroviraux en un seul comprimé constituent une percée majeure en matière de traitement du SIDA dans les pays pauvres, permettant d’améliorer la fiabilité et la sécurité de l’approvisionnement – jusqu’ici un des principaux obstacles à l’accès. D’un point de vue thérapeutique, cette solution permet de réduire le nombre des comprimés, de rendre les médicaments plus faciles à absorber et de promouvoir une meilleure observance, en garantissant que le patient prend la dose voulue de chaque substance.

Dans le cadre de la stratégie « 3 millions d’ici 2005 », l’OMS et ses partenaires ont mis sur pied le Service des médicaments et produits diagnostiques concernant le SIDA (AMDS), un nouveau dispositif créé pour assurer un accès plus facile à des médicaments sûrs, efficaces et de bonne qualité à des prix abordables.

En compagnie de l’AMDS, le projet de présélection de l’OMS permet d’évaluer la qualité, l’innocuité et l’efficacité clinique des médicaments contre le VIH distribués dans les pays en développement et en transition. A l’heure actuelle, la liste des produits présélectionnés contient plus de 50 médicaments et associations de deux ou trois produits, dont les trois nouveaux qui viennent d’y être ajoutés.

La présélection offre une procédure d’examen rigoureuse et une surveillance constante de la qualité des produits et des fabricants. Un des avantages de l’initiative consiste à limiter l’entrée de produits de contrefaçon et de qualité inférieure dans les filières d’approvisionnement. En outre, le projet contribue à renforcer la capacité locale de réglementation et de production, des experts locaux étant associés aux évaluations. La présélection permet également de respecter les droits en matière de propriété intellectuelle, tout en reflétant les normes les plus élevées de santé publique.

Le projet dont l’UNICEF, l’ONUSIDA, le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) sont des partenaires et qui bénéficie de l’appui de la Banque mondiale est en place depuis deux ans. On continuera d’ajouter des nouveaux produits et fabricants à la liste à mesure qu’ils remplissent les normes fixées.

Ainsi que le fait observer le Dr Jonathan Quick, Directeur des Médicaments essentiels et des politiques pharmaceutiques à l’OMS, « il s’agit là d’un processus dynamique ; la liste devrait s’allonger progressivement à mesure que de nouvelles sociétés souhaitent y figurer et que les pays étendent leurs programmes concernant le VIH/SIDA ».

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Iain Simpson
Téléphone: +41 22 791 3215
Tél. portable: +41 79 475 5534
Courriel: simpsoni@who.int

Ms Daniela Bagozzi
Téléphone: +41 22 791 4544
Tél. portable: +41 79 4755490
Courriel: bagozzid@who.int

Ms Samantha Bolton
Téléphone: +41 22 791 1970
Tél. portable: +41 79 239 2366
Courriel: boltons@who.int