Centre des médias

Un demi-million de tuberculeux vont recevoir gratuitement des medicaments indispensables à leur survie

l’OMS et Novartis signent un accord concernant l’octroi d’un don quinquennal au dispositif mondial pour l’approvisionnement en médicaments antituberculeux

Cinq cent mille personnes atteintes de tuberculose parmi les plus démunies dans le monde vont bénéficier gratuitement de médicaments dont dépend leur survie au titre d’un accord signé aujourd’hui par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le laboratoire pharmaceutique, Novartis.

Novartis fera don des médicaments au Dispositif mondial pour l’approvisionnement en médicaments, situé dans les locaux de l’OMS et géré par le Partenariat Halte à la tuberculose. Depuis sa création, le Dispositif a apporté son soutien pour l’achat de médicaments et fourni des médicaments à 2,8 millions de tuberculeux dans 65 pays. L’approvisionnement en médicaments des pays qui veulent développer la lutte antituberculeuse s’échelonnera sur cinq ans, avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme.

Le Dr LEE Jong-wook, Directeur général de l’OMS, s’est félicité de cet accord, qui renforcera considérablement la lutte antituberculeuse. « Novartis a fait preuve de beaucoup d’initiative dans la lutte contre la tuberculose et nous encourageons d’autres fabricants de médicaments à suivre son exemple. Des investissements massifs de l’industrie pharmaceutique en faveur des soins aux malades réduiront énormément la mortalité due à la tuberculose, » a-t-il déclaré.

Richard Feachem, Directeur exécutif du Fonds mondial, a salué ce don comme un exemple de partenariat public-privé que l’Organisation veut encourager. « Nous nous réjouissons que Novartis renforce l’impulsion donnée par le Fonds mondial aux pays qui entendent accélérer la lutte contre la tuberculose. »

Daniel Vasella, Président et PDG, Novartis AG, a déclaré que ce don s’inscrivait dans le cadre d’une stratégie à plusieurs volets dont le but est d’aider à combattre la maladie. « Nous sommes heureux de contribuer à la guérison de nombreux tuberculeux parmi les plus démunis. Cette initiative rejoint notre engagement dans la lutte contre la lèpre, le paludisme et la dengue, maladies présentes à l’état endémique dans les pays en développement. »

La tuberculose fait près de deux millions de victimes chaque année. En Afrique, l’impossibilité de se procurer des médicaments de qualité entrave sérieusement la lutte contre la tuberculose et contre la double épidémie de tuberculose et de VIH.

Ernest Loevinsohn, Président du Conseil de coordination Halte à la tuberculose, a accueilli le don comme une contribution importante aux buts du Dispositif mondial pour l’approvisionnement en médicaments. « En moins de trois ans, le Dispositif mondial a joué un rôle essentiel en renforçant les programmes de lutte antituberculeuse et en permettant à des malades dans les pays les plus pauvres de bénéficier de médicaments dont dépend leur survie. Le don de Novartis, en reconnaissant ce rôle, accroîtra la capacité du Dispositif mondial à remplir ses engagements au cours de ces prochaines années. »

Aux termes de l’engagement, Novartis fabriquera des trousses spéciales de comprimés en associations fixes* sous plaquettes thermoformées pour les malades. Cette présentation améliore l’observance du traitement et réduit sensiblement le risque de tuberculose pharmacorésistante, qui coûte beaucoup plus cher et est plus difficile à soigner.

Les médicaments seront fournis gratuitement aux programmes qui utilisent la stratégie DOTS, stratégie de lutte antituberculeuse internationalement recommandée. Depuis 1993, année où l’OMS a déclaré que la tuberculose était une urgence mondiale, plus de 10 millions de personnes ont été soignées au moyen de la stratégie DOTS.

*Les comprimés en associations fixes utilisés pendant la phase intensive initiale de deux mois contiennent 150 mg de Rifampicine, 75 mg d’Isoniazide, 400 mg de Pyrazinamide, 275 mg d’Ethambutol. Les comprimés en associations fixes pour la phase d’entretien de quatre mois contiennent 150 mg de Rifampicine et 75 mg d’Isoniazide.


Pour de plus amples informations, prière de s’adresser à : Halte à la tuberculose, OMS : Glenn Thomas, Tél. : +41(0)22 791 3983, thomasg@who.int ; Novartis : Nadine Schecker, Tél. : +41(0)61 324 2710, nadine.schecker@group.novartis.com ; Dispositif mondial pour l’approvisionnement en médicaments : Thaddeus Pennas, Tél. : +41(0)22 791 1651, pennast@who.int.

Pour plus d’informations sur l’activité du Fonds mondial, voir : http://www.theglobalfund.org ou s’adresser à Tim Clark, Chargé de communication, GFATM, Tél : +41(0)22 791 17 68, tim.clark@theglobalfund.org.

Partager