Centre des médias

l'Organisation mondiale de la Santé modifie sa recommandation pour les voyages a Hong Kong et Guangdong

A compter d’aujourd’hui, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ne recommande plus de différer les voyages non essentiels à destination de la Région administrative spéciale de Hong Kong et de la province du Guangdong (Chine).

La recommandation de différer tout voyage à Hong Kong et à Guangdong qui ne soit pas indispensable avait été publiée le 2 avril pour diminuer les risques de propagation internationale du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). L’OMS la modifie au vue de l’amélioration significative de la situation dans ces régions.

Les recommandations pour les voyages sont publiées après avoir étudié plusieurs facteurs : le nombre de cas probables de SRAS, le profil de la transmission locale récente et les dernières dates où des cas ont été exportés.

Le 27 mars, l’OMS avait recommandé à toutes les régions de transmission locale(1) récente de contrôler systématiquement tous les passagers pour les départs internationaux, de façon à veiller à ce que les sujets atteints et les contacts de cas de SRAS ne puissent pas partir. Cette recommandation s’applique encore à Hong Kong et à la province du Guangdong.

“Nous modifions la recommandation pour les voyages à Hong Kong et dans le Guangdong à compter du vendredi 23 mai, a annoncé le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l’OMS. Guangdong est la première région du monde où des cas de SRAS se sont produits mais je suis heureuse de constater que les efforts des autorités sanitaires locales et nationales ont permis, avec le soutien de l’OMS et de ses partenaires, d’endiguer la flambée dans ces deux régions.”

A Hong Kong, la moyenne des nouveaux cas par période de trois jours est restée inférieure à 5 depuis 6 jours et l’on a observé un déclin substantiel de l’épidémie depuis le pic atteint à la fin du mois de mars. Le nombre total de personnes encore contagieuses (qui sont toutes hospitalisées) est tombé en dessous de 60, bien qu’il reste dans les hôpitaux d’autres anciens cas en convalescence ou traités pour d’autres pathologies. Ces vingt derniers jours, tous les nouveaux cas sont apparus chez des contacts identifiés qui faisaient l’objet d’une surveillance active de la part des autorités sanitaires. Aucun rapport n’a signalé récemment de cas à l’étranger en provenance de Hong Kong.

Dans la province du Guangdong, la moyenne des nouveaux cas par période de trois jours est restée en dessous de 5 ces 11 derniers jours et le nombre des patients hospitalisés pour le SRAS est tombé en dessous de 60 le 20 mai. Grâce aux efforts des autorités sanitaires de la province, la transmission locale a été ramenée à un faible niveau ces dernières semaines. Aucun rapport n’a signalé récemment de cas à l’étranger en provenance de Guangdong.

L’OMS a aussi réexaminé sa recommandation pour les autres régions chinoises : Beijing, Hebei, Mongolie intérieure, Shanxi, Taiwan et Tianjin. Elle maintient son avis de différer tout voyage non essentiel. L’Organisation réévalue régulièrement la situation.

Dans de nombreuses régions de Chine, la flambée épidémique se poursuit et, pour pouvoir endiguer complètement le SRAS, il faudra soutenir des efforts intensifs et injecter rapidement de nouvelles ressources.

******

(1) Profils B et C
Profil BPlus d’une génération de cas probables de SRAS, mais seulement chez des personnes identifiées et suivies pour être des contacts de cas probables de SRAS.
Profil C Cas probables locaux chez des personnes qui n’avaient pas été identifiées ou qui n’étaient pas connues pour être des contacts de cas probables de SRAS.

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Dick Thompson
Téléphone: +41 22 791 2684
Tél. portable: +41 79 475 5475
Courriel: thompsond@who.int

Mr Iain Simpson
Téléphone: +41 22 791 3215
Tél. portable: +41 79 475 5534
Courriel: simpsoni@who.int