Centre des médias

Première séance plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies portant sur la sécurité routière

Les pays étudient des mesures pour réduire le chiffre de 1,2 millions de tués sur les routes du monde

Aujourd’hui, pour la première fois, l’Assemblée générale des Nations Unies se réunit en plénière pour une session consacrée à la sécurité routière. Celle-ci a lieu exactement une semaine après la Journée mondiale de la Santé au cours de laquelle la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la Santé ont lancé officiellement le Rapport mondial sur la prévention des traumatismes dus aux accidents de la circulation. Au cours de cette session, les gouvernements et les institutions des Nations Unies ont étudié comment mettre en œuvre les recommandations du rapport, afin de faire baisser le nombre des blessés et des tués sur les routes dans le monde.

Chaque année, 1,2 millions de personnes sont tuées et 50 millions sont blessées ou handicapées dans les accidents de la route. Ceux-ci constituent, à l’échelle mondiale, la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 5 à 29 ans et la troisième cause dans la tranche d’âge des 30 - 44 ans. Le coût pour les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire dépasse le montant total de l’aide au développement qu’ils reçoivent.

Il est possible d’éviter les morts et les blessés dus aux accidents de la route. « La clef d’une prévention efficace est la volonté de tous les intéressés, dans les secteurs public et privé – les responsables de la santé publique, des transports, de l’enseignement et des budgets, les services de police, le législateur, les fabricants, les fondations et les médias – de faire de la sécurité routière une réalité », a déclaré M. Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies.

Au cours de la Journée mondiale de la Santé, le 7 avril, des dizaines de milliers de personnes ont participé à des centaines de manifestations organisées dans le monde entier. « L’Assemblée générale d’aujourd’hui s’appuie fortement sur la dynamique créée par la Journée mondiale de la Santé qui a permis de lancer haut et clair un appel à l’action pour la sécurité routière. Nous devons maintenant mettre chaque journée à profit pour améliorer la sécurité routière et mettre en œuvre des mesures efficaces et durables qui permettront d’éviter les traumatismes et les décès sur les routes du monde », a déclaré le Dr LEE Jong-wook, Directeur général de l’OMS.

Cette séance plénière historique donne suite aux deux résolutions des Nations Unies sur la sécurité routière l’année dernière et au rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la crise mondiale de la sécurité routière. Dans ce document, il demande une action internationale d’urgence pour faire face à ce grand problème de santé publique.

D’autres grands intervenants en matière de sécurité routière se réuniront demain à New York pour déterminer comment tirer le meilleur parti de la volonté politique suscitée par les activités de la Journée mondiale de la Santé et l’Assemblée générale des Nations Unies sur l’amélioration de la sécurité routière. Viendront à cette réunion des représentants de la société civile, des organismes gouvernementaux, des organisations internationales, OMS, Banque mondiale, Département des affaires économiques et sociales (DAES) des Nations Unies, Fonds des Nations Unies pour l’enfance, Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Un grand nombre d’événements ont été organisés pour marquer la Journée mondiale de la Santé le 7 avril : la célébration mondiale à Paris en présence du Président de la France, M. Jacques Chirac, du Directeur général de l’OMS, le Dr Lee, et de plusieurs ministres et experts de la sécurité routière, mais aussi les concours de musique, théâtre et de poésie sur le thème « Safe roads, safe lives » en Ouganda, la campagne « Anywhere, anytime » en Nouvelle-Zélande pour le respect des limitations de vitesse, le programme « Safe Kids » récompensant ceux qui ont fait des efforts particuliers pour la promotion de la sécurité routière dans les Emirats arabes unis, le lancement d’une nouvelle initiative pour le port de la ceinture de sécurité en Chine et bien d’autres encore.

Sujets connexes


Partager

Pour plus d'informations:

Ms Laura Sminkey
Téléphone: +41 22 791 4547
Tél. portable: +41 79 249 3520
Courriel: sminkeyl@who.int