Centre des médias

De nouveaux Etats Membres de l'OMS s'associent à la lutte contre le cancer de la peau du au rayonnement ultraviolet

Children wearing sun hats
Photo: The Cancer Council of Victoria

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) constate avec satisfaction que les Etats Membres sont de plus en plus nombreux à adopter l'indice du rayonnement ultraviolet (UV) total. Le Canada et les Etats-Unis d'Amérique ont commencé à utiliser l'indice (IUV) depuis quelques jours, suivant en cela l'exemple de plusieurs Etats Membres de l'OMS, et comptent, en s'en servant régulièrement, sensibiliser la population aux dangers d'une surexposition au rayonnement UV.

L'IUV est une mesure standardisée reconnue au niveau international qui indique le rayonnement UV prévu le lendemain. Il est généralement communiqué avec les nouvelles locales ou les prévisions météorologiques. Mis au point par l'OMS en collaboration avec la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants, le Programme des Nations Unies pour l'environnement et l'Organisation météorologique mondiale, l'indice varie sur une échelle de 1 (faible) à >11 (dangereusement élevé).

"Le rayonnement UV contribue dans une large mesure à la charge des maladies de la peau et des affections oculaires partout dans le monde. L'indice du rayonnement UV total aidera certainement à convaincre les gens qu'il est important de se protéger contre le soleil et devrait contribuer à réduire le nombre de cancers de la peau et de cataractes dans les années qui viennent, et dans ce contexte, l'adoption de l'IUV par des pays comme le Canada et les Etats-Unis, où il y a une forte "culture" du bronzage, est particulièrement encourageante", commente le Docteur Mike Repacholi, Coordonnateur de l'unité Rayonnements et hygiène du milieu au Siège de l'OMS, à Genève.

Vu que le nombre de cas nouveaux de cancer de la peau diagnostiqués chaque année au Canada et aux Etats-Unis d'Amérique dépasse largement un million, l'indice du rayonnement UV total contribuera non seulement à faire mieux comprendre combien il importe de se protéger contre le soleil, mais aussi à adopter une démarche cohérente pour éduquer l'opinion publique partout dans le monde. Les autres Etats Membres de l'OMS qui utilisent déjà l'IUV sont l'Allemagne, l'Argentine, l'Australie, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, Israël, le Mexique, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Suède et la Suisse.

"Il est important que les pays utilisent une mesure commune pour indiquer le rayonnement UV et donnent en même temps des conseils pour se protéger. Etant donné le nombre de personnes qui

voyagent d'un pays à l'autre, il est utile aux voyageurs de savoir que la même mesure sera utilisée dans le monde entier pour indiquer le rayonnement UV, ajoute le Dr Repacholi. Nous allons continuer à collaborer avec les pays pour les aider à se servir de l'indice et il est encourageant de noter que d'autres pays envisagent de l'adopter dans un proche avenir."

En dehors des zones tropicales, le rayonnement UV est maximum lorsque le soleil est au zénith, par exemple en milieu de journée pendant les mois d'été. L'altitude (plus on est haut par rapport au niveau de la mer, moins l'atmosphère absorbe d'UV), la proximité de l'équateur et un ciel dégagé sont aussi des facteurs qui accroissent l'exposition aux UV. L'ombre est l'une des meilleures protections contre le rayonnement UV. A la mi-journée, lorsque les rayons UV du soleil atteignent un maximum, il est particulièrement recommandé de se mettre à l'ombre. Si c'est impossible, il faut se protéger en portant des lunettes de soleil, un chapeau à large bord et des vêtements protecteurs et mettre une crème solaire d'un indice de protection 15+ en renouvelant souvent l'application.

Enlaces connexes


Partager

Pour plus d'informations:

Dr Michael Repacholi
Téléphone: (+41 22) 791 3427
Télécopie : (+41 22)791 4123
Courriel: repacholim@who.int

Craig Sinclair
Téléphone: +61 418 315 337