Centre des médias

L'OMS publie un atlas sur l'épidémie mondiale de cardiopathies et d'accidents vasculaires cérébraux

L’atlas des cardiopathies et des accidents vasculaires cérébraux (The atlas of heart disease and stroke) brossant un tableau complet d'une épidémie qui constitue la principale cause de décès dans le monde a été lancé aujourd’hui à Genève pour marquer la Journée mondiale du cœur, le dimanche 26 septembre 2004. L’atlas devrait offrir un moyen de sensibilisation permettant de stimuler une action vitale et contribuer à promouvoir la prise de décision constructive par les gouvernements, les responsables politiques, les organisations nationales et internationales, les professionnels de la santé, les particuliers et les familles partout dans le monde.

L’atlas est publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en conjonction avec les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des Etats-Unis d’Amérique et le Department of Health and Human Services des Etats-Unis; il bénéficie aussi de l’appui d’ONG comme la Fédération mondiale du Cœur.

Les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux sont à l’origine de quelque 17 millions de décès annuels, c’est-à-dire de près d’un tiers de tous les décès enregistrés dans le monde. D’ici 2020, les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux deviendront la principale cause de décès et d’incapacité dans le monde et le nombre de décès devrait dépasser le cap des 20 millions par an et atteindre plus de 24 millions en 2030.

Selon le Dr Robert Beaglehole, Directeur chargé des maladies chroniques et de la promotion de la santé à l’OMS, « Le vieux cliché qui veut que les maladies cardio-vasculaires ne touchent que les hommes corpulents et stressés des pays développés vers 40 ou 50 ans n’a plus cours ; aujourd’hui, les hommes, les femmes et les enfants sont tous à risque et 80 % de la charge de morbidité concerne les pays à revenu faible et intermédiaire. Les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux ne provoquent pas seulement des décès mais sont aussi à l'origine d'un énorme fardeau économique. L’atlas devrait constituer un nouvel instrument précieux pour la sensibilisation et l’éducation au niveau mondial. »

Pour le Dr Judith Mackay, coauteur de l’atlas avec le Dr George Mensah des CDC: « quels que soient les progrès accomplis dans la médecine de pointe, le message fondamental reste que toute réduction majeure de la morbidité et des incapacités par cardiopathie et accidents vasculaires cérébraux sera obtenue avant tout par la prévention et non simplement par le traitement. Il faut donc réduire sensiblement les facteurs de risque en encourageant les enfants à adopter des modes de vie sains et en introduisant des politiques et des programmes d’intervention appropriés. »

Pour la première fois dans une même publication, l’atlas réunit les données mises à jour concernant chaque pays qui sont présentées dans des cartes en couleur avec d'abondantes illustrations et apporte des statistiques sur les facteurs de risque d’hypertension ou d'hypercholestérolémie, de tabagisme, de sédentarité, d’obésité et de diabète. Sont notamment abordés les différents éléments de l’épidémie mondiale - facteurs de risque, points communs et différences entre les pays, conséquences économiques, prévention, politiques et législation, traitement et prévisions. Pour la première fois, un tableau des données mondiales indique les statistiques de chaque pays, notamment le nombre d’années de vie en bonne santé perdues du fait des cardiopathies et des accidents vasculaires cérébraux, la prévalence du tabagisme et la situation concernant les politiques et la législation.

« Si les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux sont éminemment évitables, les décideurs et les organismes de financement négligent dans l’ensemble cette question de santé publique, » déclare Janet Voûte, Présidente de la Fédération mondiale du Coeur, une ONG qui cherche à prévenir les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux dans le monde. « La Fédération souscrit avec force à l’atlas qui constitue un instrument précieux de sensibilisation et d’éducation dans l’optique de la lutte contre l’épidémie de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Nous savons comment réduire la charge de ces deux fléaux, mais ce qu’il faut maintenant c’est associer les ressources nécessaires et la volonté politique de chaque pays de prendre des mesures efficaces. »

Le lancement de l’atlas coïncide avec la Journée mondiale du Coeur qui constitue un événement important pour encourager la prévention des cardiopathies et des accidents vasculaires cérébraux dans le monde. Cette année, la Journée met l’accent sur l'enfant, l'adolescent et les cardiopathies car les jeunes adoptent de plus en plus des modes de vie malsains. Les principales causes de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux que sont l’obésité, les régimes alimentaires médiocres, le tabagisme et la sédentarité peuvent être observées dès le plus jeune âge. Une centaine de pays prendront part à cette cinquième Journée mondiale du coeur et les sociétés membres de la fédération organisent des activités d'éducation pour que chacun puisse participer. Des milliers de personnes dans le monde entier prendront part à une marche, course ou autre activité physique, subiront un examen de santé ou s’informeront sur les modes de vie favorables à la santé du cœur à l’occasion d’interventions publiques, d'expositions ou de forums scientifiques.

Partager

Pour plus d'informations:

Dr Shanthi Mendis
Téléphone: +41 22 791 3441
Courriel: mendiss@who.int

Mr David Porter
Téléphone: +41 (22) 791 3774
Tél. portable: +41 (79) 477 1740
Courriel: porterd@who.int

Judith Mackay
Téléphone: +852 2719 1995
Tél. portable: +852 9302 5558
Courriel: jmackay@pacific.net.hk

Lauren O’Brien
Téléphone: +41 22 908 4074
Courriel: lauren_o’brien@ch.cohnwolfe.com

L’atlas des cardiopathies et des accidents vasculaires cérébraux