Centre des médias

Contribution supplémentaire du Canada au dernier assaut contre la poliomyélite

Les partenaires de la lutte contre la poliomyélite se félicitent de la contribution supplémentaire annoncée par le Canada à l’intensification des opérations d’éradication.

Communiqué de presse conjoint OMS/CDC/UNICEF/Rotary International

Les principaux partenaires de l’action engagée au niveau mondial pour éradiquer la poliomyélite, à savoir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis d’Amérique (CDC) et l’UNICEF, se sont félicités aujourd’hui de l’annonce par le Canada d’une contribution supplémentaire de US $9,7 millions (C $13 millions) à la campagne mondiale d’éradication de la poliomyélite.

Cette contribution vient soutenir l’intensification des efforts d’éradication dans la poignée de pays où la poliomyélite est encore endémique. Les partenaires de l’action menée au niveau mondial collaborent avec les pays pour endiguer une flambée épidémique qui, du Nigéria, s’est étendue à des zones d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale où la maladie avait disparu.

« Ces fonds nous parviennent à un moment crucial, explique le Dr David Heymann, Représentant du Directeur général de l’OMS pour l’éradication de la poliomyélite. La poliomyélite se cantonne désormais à quelques bastions, principalement au Nigéria, en Inde et au Pakistan. Le but est de l’en chasser définitivement d’ici la fin de 2004, mais pour réussir, il faut intensifier la lutte et, pour ce faire, obtenir de toute urgence des crédits supplémentaires. La contribution du Canada ne pouvait mieux tomber. »

Ce don, fait à l’OMS et à l’UNICEF par l’intermédiaire de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), est la dernière contribution en date depuis que le G8 s’est engagé à soutenir l’éradication de la poliomyélite. Les dirigeants qui se sont réunis au sommet du G8 à Kananaskis (Canada) en juin 2002 ont adopté un plan d’action pour l’Afrique dans lequel ils s’engagent, entre autres, à débloquer les fonds nécessaires pour éradiquer la poliomyélite en Afrique et dans le monde d’ici la fin de 2004. Pays hôte du sommet de 2002, le Canada fut le premier à remplir cet engagement et a versé US $32 millions en trois ans.

Carol Bellamy, Directeur exécutif de l’UNICEF, a salué le geste du Canada : « Le Canada a toujours agi en faveur des enfants africains et la contribution qu’il vient d’annoncer montre une fois de plus à quel point ce pays est soucieux du développement de la région. La générosité du gouvernement canadien sera peut-être décisive dans le combat que mène l’Afrique contre la poliomyélite pour éviter qu’elle ne franchisse les frontières du Nigéria et investisse les pays voisins. Ce surcroît de ressources aidera l’Afrique à gagner une bataille qui nous rapprochera de la victoire sur la poliomyélite dans le monde. »

La contribution du Canada s’ajoute à l’engagement pris par l’ACDI de verser un dollar pour trois dollars collectés en faveur de l’éradication par les Rotariens de ce pays. Ces derniers devant réunir en tout US $6,75 millions, l’ACDI déboursera en contrepartie US $2,25 millions, ce qui portera à plus de US $95 millions au total la contribution du Canada à la lutte contre la poliomyélite dans le monde depuis 1988.

« Depuis 1985, le principal objectif philanthropique du Rotary est de vaincre la poliomyélite, rappelle Jonathan Majiyagbe, Président de Rotary International. Au nom des 1,2 million de Rotariens dans le monde, et en particulier des 29 000 Rotariens canadiens, je salue la volonté du Canada de collaborer avec nous dans l’intention commune de libérer le monde de la poliomyélite. Unis en un partenariat public-privé sans équivalent, nous pouvons faire en sorte qu’aucun enfant ne soit plus jamais paralysé par la poliomyélite. »

Les partenaires ont cependant rappelé qu’il manque encore des fonds pour vaincre la poliomyélite partout dans le monde et ils ont engagé la communauté internationale à suivre l’exemple du Canada en débloquant les ressources nécessaires.

Le poliovirus sauvage ne circule plus que dans six pays alors qu’on en comptait plus de 125 en 1988, lorsque l’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite a vu le jour. Il s’agit du Nigéria, de l’Inde, du Pakistan, du Niger, de l’Afghanistan et de l’Egypte.

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Oliver Rosenbauer
Téléphone: +41 22 781 3832
Tél. portable: +41 79 500 6530
Courriel: rosenbauero@who.int

Ms Vivian Fiore
Téléphone: +1 847 866 3234
Tél. portable: +34 67 647 2758
Courriel: fiorev@rotaryintl.org

Claire Hajaj

Amanda White
Téléphone: +1 (404) 639 8154
Courriel: aqw9@cdc.gov