Centre des médias

Cent quinzième session du Conseil exécutif de l'OMS

Le Conseil va discuter du problème du tsunami en Asie et d'autres questions essentielles pour la santé mondiale

La cent quinzième session du Conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ouvre aujourd'hui. Il est probable que cette première journée sera dominée par des discussions sur les ravages provoqués par le tsunami en Asie le 26 décembre, ainsi que les secours et les travaux de reconstruction qui sont entrepris dans les zones sinistrées.

Dans son allocution d'ouverture, le Directeur général de l'OMS, le Dr LEE Jong-wook a fait un compte rendu au Conseil de son voyage récent dans les zones les plus dévastées de l'Indonésie et de Sri Lanka. Il a par ailleurs fait le point de l'action de l'OMS face à cette nouvelle crise et donné une synthèse des tâches essentielles qui lui reste à accomplir dans le cadre des secours internationaux et nationaux.

"Nous sommes en train de passer rapidement de la phase d'urgence à celle du relèvement, de la réhabilitation et du retour à l'autonomie. A terme, l'objectif est d'aboutir à une situation dans laquelle les populations seront moins vulnérables et seront protégées des risques sanitaires par un système mondial efficace d'alerte et d'action, a déclaré le Dr Lee. Le passage de la phase des secours à celle de la reconstruction doit se faire en douceur et l'aide doit se poursuivre, sans quoi, comme nous l'avons vu pour d'autres catastrophes, les communautés resteront pendant de nombreuses années dans un état de dépendance, s'accompagnant d'une mortalité et d'une morbidité élevées."

L'OMS travaille pour soutenir les pays touchés dans l'aide qu'ils apportent aux populations les plus affectées par le raz-de-marée et ses conséquences et dans leurs efforts de reconstruction des communautés et des vies qui ont été brisées. Par le biais de ses centres de crise à New Delhi et à Genève, l'OMS travaille 24 heures sur 24 pour recueillir les données et coordonner les secours et le relèvement des pays dans le domaine de la santé. Elle collabore avec les autorités nationales et locales, d'autres organisations internationales et des ONG pour faire parvenir dans les zones qui en ont le plus besoin l'aide médicale et logistique en personnel et en matériel.

L'OMS a lancé un appel d'urgence pour aider à évaluer la situation et répondre aux besoins sanitaires des populations sinistrées et elle a décrit les cinq tâches principales autour desquelles s'articulera son action dans les prochains mois: surveillance épidémiologique, assistance technique sur le long terme, évaluation et remise en état des services de santé, renforcement de la chaîne d'approvisionnement sanitaire et coordination du personnel médical et des secours.

Le Conseil, composé de 32 membres, se penchera plus généralement sur l'aide apportée par l'OMS dans les situations d'urgence. Il prendra note de l'importance de la préparation aux situations de crise, de l'action et du relèvement pour réduire au maximum les conséquences des conflits ou des catastrophes naturelles sur les systèmes de santé.

Le Conseil étudiera aussi lors de cette session plusieurs projets de résolutions sur des questions de santé publique essentielles, comme les médicaments antirétroviraux contre le VIH/SIDA ou la prévention et le traitement du paludisme. Les membres envisageront par ailleurs de proposer une journée mondiale du don de sang, qui se tiendrait chaque année le 14 juin.

Les autres points du jour comprennent le rapport de situation sur la réalisation des objectifs de Millénaire pour le développement liés à la santé et la nomination de deux Directeurs régionaux. Les membres du Conseil passeront également en revue le projet de budget programme pour l'exercice 2006-2007 et le plan provisoire d'un programme général de travail pour dix ans, le premier du genre à l'OMS.

Le Conseil exécutif se compose des représentants de 32 Etats Membres de l'OMS. Ces Etats sont ceux qui ont été élus à l'Assemblée mondiale de la Santé pour siéger au Conseil exécutif. Celui-ci a pour principale fonction de donner effet aux décisions et politiques adoptées par l'Assemblée mondiale de la Santé, de la conseiller et, d'une manière plus générale, de lui faciliter le travail. La cent quinzième session doit se terminer le 25 janvier.

Informations pour les journalistes souhaitant couvrir l'événement :

Accréditation : les journalistes sont invités à prendre contact avec le centre des médias de l'OMS, par téléphone au +41 22 791 2222 ou par courriel à mediainquiries@who.int.

Les journalistes souhaitant couvrir les séances publiques du Conseil exécutif trouveront une galerie réservée à la presse et clairement indiquée au niveau SS1, sur la gauche de la Salle du Conseil. Veuillez observer que les caméras de la télévision et les photographes ne sont pas autorisés à entrer dans la Salle du Conseil elle-même pendant les séances.

Partager

Pour plus d'informations:

Dr Fadéla Chaib
Bureau du Directeur général/Médias et Communications
OMS/Genève
Téléphone: +41 22 791 3228
Tél. portable: +41 79 477 1738
Courriel: chaibf@who.int

Mr Iain Simpson
Chargé de communication
Bureau du Directeur général - OMS
Téléphone: +41 22 791 3215
Tél. portable: +41 79 475 5534
Courriel: simpsoni@who.int