Centre des médias

L'OMS attire l'attention sur l'importance de la santé dans le projet de développement pour 2015

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne aujourd'hui la nécessité de s'occuper d'urgence des problèmes sanitaires ressortant du rapport "Investir dans le développement" du Projet du Millénaire. Ce document donne des recommandations détaillées sur l'augmentation immédiate et massive des sommes que le monde doit investir dans les programmes de santé pour réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) : traitement du SIDA, amélioration de la santé maternelle et infantile, lutte contre la tuberculose et le paludisme, mise à la portée de tous d'un plus grand nombre de médicaments.

Le Projet du Millénaire, organe consultatif indépendant des Nations Unies, a présenté son rapport au Secrétaire général des Nations Unies le 17 janvier à New York. Ce document est l'aboutissement de trois années de consultations auxquelles ont participé 265 des plus éminents experts du développement dans le monde. Dans le plan d'action, le Projet propose un ensemble de mesures qui, avec un bon rapport coût-efficacité, pourraient réduire de moitié la pauvreté et améliorer radicalement la vie d'au moins un milliard de personnes dans les pays pauvres en développement d'ici à 2015.

En ce qui concerne le secteur de la santé et en accord avec le Projet du Millénaire, le Dr LEE Jong-wook, Directeur général de l'OMS conclut que d'investir dans des solutions à l'efficacité prouvée permettra de renverser la tendance et de réaliser les objectifs. "Nous avons les moyens d'atteindre ces objectifs et disposons de la technologie nécessaire. Ce dont nous avons besoin, c'est de ressources et de volonté politique. Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps de faire ce que nous avons promis pour les dix prochaines années", a-t-il déclaré lors du lancement du Rapport à Genève.

Approuvant les recommandations du document, le Dr Lee fait observer que le Projet du Millénaire reprend les enjeux sanitaires et les recommandations déjà définies par l'OMS. Présentés dans le document de l'OMS Réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement liés à la santé : rapport de situation, le Conseil exécutif va en débattre cette semaine.

Le document de l'OMS comme le rapport "Investir dans le développement" demandent :

  • De développer massivement les programmes de santé existants et, notamment, de nouveaux investissements importants dans la santé publique, le renforcement des systèmes de santé et des ressources humaines pour la santé, recommandation reprise par les groupes spéciaux travaillant sur la santé dans le cadre du Projet du Millénaire ;
  • D'inscrire les stratégies sanitaires au cœur des stratégies nationales de réduction de la pauvreté et de développement;
  • Aux pays à revenu élevé, d'augmenter l'aide publique au développement pour qu'elle atteigne 0,7 % d'ici à 2015 ; de mettre en œuvre le Programme de Doha pour le Développement, soulignant la nécessité d'harmoniser l'aide ;
  • De renforcer la coordination entre les Nations Unies et ses institutions, les fonds de l'organisation et ses programmes pour appuyer les OMD ;
  • De mettre la parité entre les sexes, l'équité et les facteurs environnementaux à la base de tous les enjeux, stratégies et politiques de santé et d'être particulièrement attentif à la santé des femmes et des jeunes filles.

Les dix groupes spéciaux du Projet du Millénaire ont produit plusieurs rapports sur des thèmes de santé dans lesquels ils traitent de la santé maternelle et infantile, du VIH/SIDA, du paludisme, de la tuberculose, de l'accès aux médicaments, de l'eau et de l'assainissement, ainsi qu'un document sur la faim, problème indissociable de la santé. Ils ont recommandé un renforcement immédiat de plusieurs initiatives et stratégies que l'OMS met déjà en œuvre :

  • L'initiative "3 millions d'ici 2005", qui vise à fournir le traitement antirétroviral d'ici la fin de l'année 2005 à trois millions de personnes atteints du SIDA dans les pays en développement ;
  • Les interventions contre le paludisme, notamment la distribution massive des moustiquaires imprégnées d'insecticide et des médicaments antipaludiques ;
  • Les soins de la tuberculose par les programmes DOTS, stratégie thérapeutique internationalement reconnue ;
  • La santé maternelle et infantile, axée sur un renforcement des systèmes de santé, ainsi que l'accès aux services de santé génésique et à des aides qualifiés pour l'accouchement ;
  • L'amélioration de la nutrition, de la qualité de l'eau et de l'assainissement ;
  • L'action sur les questions liées au commerce, à la recherche et aux donateurs pour fournir des médicaments qui ne soient pas onéreux.

Le Dr Lee, qui rentre d'un voyage dans les zones dévastées par le tsunami en Asie, a constaté que les situations d'urgences entraînaient une mobilisation immédiate. "Cette réaction de générosité montre que les citoyens ordinaires ont une volonté profonde d'apporter de l'aide et des secours. Mais nous devons également nous efforcer chaque jour de surmonter les tragédies sanitaires quotidiennes que vivent les pauvres dans toutes les régions du monde."

Trois des huit objectifs ont trait à la santé, de même que huit des 18 cibles et 18 des 48 indicateurs*. En septembre 2000, 189 dirigeants du monde entier se sont réunis et ont adopté la Déclaration du Millénaire, accompagnée d'une feuille de route, les objectifs du Millénaire pour le développement. Le rapport du Projet du Millénaire des Nations Unies est le premier d'une longue série d'initiatives mondiales axées sur les OMD qui seront prises tout au long de l'année, notamment la tentative du Royaume-Uni de mettre le développement au premier rang des sujets traités par le G8 en juillet et un sommet du Millénaire cinq ans après aux Nations Unies, en septembre 2005.

Plus d'un milliard de personnes, un sixième de la population mondiale, vivent dans une extrême pauvreté, sans disposer du minimum indispensable pour leur survie : eau potable, alimentation, soins de santé de base et services sociaux. Chaque année, presque 11 millions d'enfants meurent, dont 6 millions avant l'âge de 5 ans, de maladies qui pourraient être évitées, 500 000 femmes décèdent de leur grossesse ou de l'accouchement et l'on compte actuellement 40 millions de personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Partager

Pour plus d'informations:

Jacqueline Toupin
Chargée de communication - OMD
OMS/Genève
Téléphone: +41 22 791 4738
Tél. portable: +41 79 505 7564
Courriel: toupinj@who.int

Tableau: la santé dans les objectifs du Millénaire pour le développement