Centre des médias

Après la confirmation d'un cas de poliomyélite en Somalie: Un nouveau plan de vaccination d'urgence pour proteger la Corne de l'Afrique

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite reçoit un don important de la Fondation Gates pour vacciner 34 millions d’enfants dans la région

Communiqué de presse conjoint OMS/Rotary International/CDC/UNICEF

OMS

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite – sous l’égide de l’Organisation mondiale de la Santé, de Rotary International, des Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis et de l’UNICEF – a lancé aujourd’hui une nouvelle série de campagnes ambitieuses de vaccination antipoliomyélitique visant à éviter la réimplantation de la maladie dans la Corne de l’Afrique. Le nouveau plan intervient alors qu'un cas de poliomyélite vient d’être confirmé à Mogadishu, en Somalie - un pays exempt de la maladie depuis 2002.

Des campagnes de vaccination à grande échelle seront coordonnées de septembre à novembre dans huit pays – Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, la Somalie, le Soudan, le Yémen, et certaines parties du Kenya et de la République démocratique du Congo. Il s’agira d’administrer plusieurs doses de vaccin antipoliomyélitique à 34 millions d’enfants et de renforcer rapidement l’immunité de la population dans la Corne de l’Afrique. Cette intervention rapide à grande échelle a été rendue possible en grande partie grâce à un don de US $25 millions de la Fondation Bill & Melinda Gates et à l’appui d’autres donateurs y compris la Direction générale de l’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO).

Le plan a été finalisé ces dernières semaines alors que les craintes s'intensifiaient de voir les flambées en Ethiopie et au Yémen s'étendre à la Somalie. La confirmation d’un cas de poliomyélite à Mogadishu rend indispensable l’application rapide des mesures d’urgence. Cinq campagnes nationales ont déjà été organisées cette année, la dernière en juin, juillet et août, pour éviter le risque d’une épidémie à grande échelle, mais l’insécurité qui règne dans le pays et la faible couverture par la vaccination systématique pourraient entraîner une propagation rapide du virus en Somalie.

Comme l’a souligné Patty Stonesifer, Président de la Fondation Bill & Melinda Gates, « l’initiative de l’éradication de la poliomyélite a montré que même dans les pays les plus pauvres, il est possible de vaincre une maladie incapacitante très répandue. Alors que la résurgence de la poliomyélite risque de nous faire perdre l’acquis tout à fait remarquable des 20 dernières années, il est plus important que jamais d'inciter les gouvernements et les donateurs à continuer d’apporter leur appui au cours de la dernière ligne droite en vue de l’éradication. »

La première phase du plan débute le 28 septembre en Somalie où il est prévu de vacciner 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans. Pour tirer le maximum de ces campagnes, certains pays utiliseront le vaccin oral monovalent contre le poliovirus de type 1 récemment mis au point. Homologué au début de l’année, là encore grâce à l’appui de la Fondation Bill & Melinda Gates, ce vaccin offre une protection accrue contre le poliovirus de type 1, celui qui touche actuellement la Corne de l’Afrique, avec moins de doses que le vaccin antipoliomyélitique trivalent traditionnel.

Notes aux rédacteurs

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite est placée sous l’égide des gouvernements des pays intéressés, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de Rotary International, des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des Etats-Unis et de l’UNICEF. La Fondation Bill & Melinda Gates est un partenaire clé de l’effort mondial. Outre ce dernier don de US $25 millions, la Fondation a précédemment apporté des contributions de US $85 millions, dont une de US $10 millions pour la mise au point du vaccin antipoliomyélitique oral monovalent.

Le cas somalien a été enregistré à Mogadishu chez une fillette de 15 mois, le début de la paralysie remontant au 12 juillet 2005. Le séquençage génique est en cours pour déterminer l’origine du virus.

Les efforts en vue de l’éradication mondiale ont permis de ramener le nombre de cas de poliomyélite de 350 000 en 1988 à 1 163 en 2005 (au 6 septembre). Si l'endémie ne touche plus que six pays: le Nigéria, l’Inde, le Pakistan, l’Afghanistan, le Niger et l’Egypte, le poliovirus continue de se propager à des pays auparavant exempts de la maladie. Au total, 10 pays auparavant exempts ont été réinfectés à la fin 2004 et au début 2005: la Somalie, l’Indonésie, le Yémen, l’Angola, l’Ethiopie, le Tchad, le Soudan, le Mali, l’Erythrée et le Cameroun.

Les indications provenant d’autres flambées récentes en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et au Yémen confirment que l’application rapide de campagnes de vaccination de haute qualité à grande échelle permet de stopper rapidement des épidémies dans des pays réinfectés précédemment exempts de poliomyélite.

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Oliver Rosenbauer
OMS/Genève
Téléphone: +41 22 791 3832
Courriel: rosenbauero@who.int

Ms Vivian Fiore
Rotary International
Téléphone: +1 847 866 3234
Courriel: fiorev@rotaryintl.org

Steven Stewart
CDC
Atlanta
Téléphone: +1 404 639 8327
Courriel: znc4@cdc.gov

Claire Hajaj
UNICEF
New York
Téléphone: +1 646 331 4547
Courriel: chajaj@unicef.org