Centre des médias

Parlementaires et militantes du monde entier reunies pour lutter contre les deces de meres et de nouveau-nes

Des femmes influentes venues des quatre coins de la planète se sont réunies à Londres* pour exhorter le monde à redoubler d'efforts et à accroître les investissements en vue de réduire la charge mondiale des décès de mères et de nouveau-nés. Les responsables politiques et les parlementaires de pays développés et de pays en développement se réunissent le dimanche 18 mars pour marquer la Journée des mères au Royaume-Uni.

Parmi les principales participantes figureront Cherie Blair, épouse du Premier ministre britannique et juriste internationale, Hilary Benn, membre du parlement, Secrétaire d'état au Département du développement international du Royaume-Uni, Liya Kebede, mannequin et ambassadrice de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la Santé pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, ainsi que la première dame du Lesotho, Mme Mathato S. Mosisilli.

Toutes les minutes, quelque part dans le monde, une mère meurt des suite de complications de la grossesse ou de l'accouchement. Tous les ans, quatre millions de bébés meurent au cours des 28 premiers jours de leur vie et 3,3 millions d'autres sont mort-nés. Des millions de vies pourraient être sauvées par la mise en œuvre de connaissances dont nous disposons aujourd'hui. Le défi consiste à transformer ces connaissances en action.

Un Plan d'action mondial adopté lors de la réunion appelle à garantir le droit universel à la santé pour les mères et leurs bébés en assurant des soins dispensés par du personnel qualifié lors de chaque accouchement, une participation active de la communauté, des réseaux mondiaux de surveillance et une meilleure infrastructure, incluant notamment les routes, le transport et les ressources humaines. Ce plan exhorte les gouvernements à prendre la tête de la lutte contre les maladies et les décès de mères et de nouveau-nés.

Des parlementaires venues de pays tels que le Botswana, le Brésil, le Cambodge, l'Indonésie, le Pakistan et le Tadjikistan se réuniront pour s'engager et pour honorer cette journée en reconnaissant l'importance des mères -- femmes qui ont un impact considérable sur nos vies.

"Que vous ayez une mère ou que vous en soyez une, pensez à la tâche qu'implique le fait d'être mère - nourrir un enfant, travailler, élever une famille et rester soi-même en bonne santé", a déclaré Liya Kebede, Ambassadrice de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la Santé. "Tant de mères dans le monde n'ont pas accès à des soins de santé de base et beaucoup sont privées de soins dispensés par du personnel qualifié avant, pendant et après l'accouchement."

Faites la fête à votre mère, tous les jours.


* Réunion de femmes parlementaires sur la santé et la survie des mères et des nouveau-nés
Chambre des Communes, Londres, Royaume-Uni, 13-14 mars 2007
Co-organisé par l'Organisation mondiale de la Santé, le Secrétariat du Commonwealth, le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists à l'invitation de Sally Keeble, Membre du Parlement.

Pour de plus amples informations:

A Londres:
Tala Dowlatshahi
Chargée de Communication
Pour une grossesse à moindres risques
OMS
portable:+ 41 79 449 5784
courriel: dowlatshahit@who.int

A Genève:
Christopher Powell
Conseiller en communication
Santé familiale et communautaire
OMS
tél.: +41 22 791 2888
portable: +41 79 217 3425
courriel: powellc@who.int

Partager