Centre des médias

Rougeole: 91% de réduction de la mortalité en Afrique

29 novembre 2007 -- 600 enfants de moins de cinq ans meurent encore chaque jour de la rougeole, surtout en Asie du sud

Communiqué de presse commun OMS/UNICEF/Croix-Rouge américaine/CDC/

Le nombre de décès dus à la rougeole en Afrique a diminué de 91% entre 2000 et 2006, étant ramené, selon les estimations, de 396 000 à 36 000, ce qui a permis d’atteindre, quatre ans avant la date fixée, l’objectif des Nations Unies pour 2010, à savoir une réduction de 90% de la mortalité rougeoleuse. Ces progrès spectaculaires obtenus en Afrique ont largement contribué au recul de 68% de la mortalité rougeoleuse mondiale au cours de la même période – de 757 000 à 242 000 décès , selon les estimations.

Ces progrès ont été annoncés aujourd’hui par les partenaires fondateurs de l’Initiative contre la rougeole, à savoir la Croix-Rouge américaine, l’UNICEF, la Fondation des Nations Unies, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (CDC), et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les données seront publiées dans les numéros du Relevé épidémiologique hebdomadaire de l'OMS et du Morbidity and Mortality Weekly Report des CDC américains.

Comme l’a souligné le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan, «il s’agit là d’un succès majeur pour la santé publique qui récompense l’engagement des pays de la région africaine; nous devons maintenant poursuivre la lutte et intensifier nos efforts dans d’autres parties du monde car cette maladie fait encore beaucoup trop de victimes.»

Engagement résolu des gouvernements nationaux

La baisse sensible du nombre de décès en Afrique a été rendue possible par l'engagement résolu des gouvernements qui ont pleinement appliqué la stratégie de réduction de la rougeole consistant, notamment, à vacciner contre la maladie tous les enfants de moins d’un an par les services de santé et à offrir une deuxième chance de vaccination antirougeoleuse lors de campagnes de vaccination de masse.

Comme l’a relevé le Directeur des CDC, le Dr Julie Gerberding, «le message clair qui se dégage de ce succès, c’est que la stratégie donne des résultats concluants: il s’agit maintenant de l’appliquer pleinement en Asie du Sud où la morbidité rougeoleuse est la plus importante au monde.»

Les campagnes de vaccination de masse ont eu un impact majeur sur la réduction de la mortalité rougeoleuse mondiale. Entre 2000 et 2006, on estime que 478 millions d’enfants âgés de neuf mois à 14 ans ont reçu le vaccin antirougeoleux lors de campagnes spéciales dans 46 des 47 pays prioritaires gravement touchés par la maladie.

En 2006, la couverture mondiale estimée par la vaccination antirougeoleuse systématique a atteint, pour la première fois, la barre des 80% alors qu’on n'en était qu’à 72% en 2000. Du point de vue de la couverture vaccinale, les améliorations les plus importantes ont été observées dans la région africaine et dans celle de la méditerranée orientale.

L'utilité de partenariats

Pour le Directeur exécutif de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman, «l'effondrement du nombre de décès par rougeole en Afrique et les importants progrès réalisés dans le monde entier montrent bien l’utilité que peuvent avoir des partenariats étroits et leur effet sur la survie de l’enfant. Mais la rougeole provoque encore près de 600 décès d’enfants de moins de cinq ans chaque jour, une réalité inacceptable alors que nous disposons d’un vaccin sûr, efficace et peu coûteux pour éviter la maladie.»

Des défis majeurs restent à surmonter pour atteindre l'objectif d’une réduction de la mortalité rougeoleuse de 90% entre 2000 et 2010 au niveau mondial. De grands pays confrontés à une forte mortalité rougeoleuse, tels l’Inde et le Pakistan, doivent pleinement appliquer la stratégie de lutte qui a fait ses preuves. Actuellement, quelque 74% des décès par rougeole surviennent en Asie du Sud.

De plus, les pays qui ont mené des activités accélérées de lutte antirougeoleuse doivent s'attacher à préserver cet acquis. Cela signifie que tous les pays prioritaires doivent continuer à mener les activités de vaccination de suivi tous les deux à quatre ans tant que leurs systèmes de vaccination systématique ne seront pas en mesure de vacciner tous les enfants contre la maladie.

Une mobilisation essentielle

Comme le fait observer Mme Bonnie McElveen-Hunter, Présidente du Conseil de la Croix-Rouge américaine, «grâce aux efforts incessants de millions d’agents de santé et de volontaires du mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, grâce aussi à nos partenaires dévoués comme l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, nous faisons littéralement du porte-à-porte pour informer, éduquer et motiver les mères et ceux qui s’occupent des enfants quant à l’importance critique de la vaccination des enfants. Ces efforts de mobilisation sont une condition essentielle du succès et nous aident à vacciner régulièrement plus de 95% de la population vulnérable et ainsi à sauver de très nombreuses vies.»

Un facteur clé du progrès dans la réduction de la mortalité rougeoleuse a été le soutien résolu apporté par l’Initiative contre la rougeole et l’Alliance GAVI. Depuis son lancement en 2001, l’Initiative a appuyé les efforts de vaccination dans plus de 50 pays et mobilisé plus de 470 millions USD avec l’aide de partenaires comme l’Alliance GAVI.

Selon Kathy Calvin, Président-Directeur général de la Fondation des Nations Unies, «la réduction de la mortalité rougeoleuse ne serait pas possible sans la collaboration entre de nombreux partenaires – aussi bien les gouvernements, les Nations Unies, les ONG et les entreprises que les volontaires dans les communautés locales – chacun présentant ses propres points forts et apportant des ressources indispensables au succès. Nous félicitons nos partenaires d’avoir uni leurs efforts pour protéger les enfants du monde entier de la rougeole.»

Contexte

L’Initiative contre la rougeole est un partenariat visant à réduire la mortalité rougeoleuse dans le monde. Lancée en 2001, sous l’égide de la Croix-Rouge américaine, de la Fondation des Nations Unies, des Centers for Disease Control and Prevention du Department of Health and Human Services des États-Unis, de l’UNICEF et de l’OMS – l'Initiative apporte l’appui technique et financier nécessaire aux gouvernements et aux communautés pour les campagnes de vaccination.

Parmi les autres partenaires majeurs de la lutte contre la rougeole, il convient de mentionner l’Alliance GAVI, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l’Agence canadienne de Développement international, la Fondation Bill & Melinda Gates, Becton, Dickinson and Company, la Fondation Izumi, la Fondation du Groupe Vodafone, l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, ainsi que les pays touchés par la rougeole et leurs autorités.

Pour plus d'informations, contactez:

Hayatee Hasan
OMS, Genève
Tél.: +41 22 791 2103
Courriel: hasanh@who.int

Jessica Malter
UNICEF, New York
Tél.: +1 212 326 7412
Courriel: jmalter@unicef.org

Michael Oko
Croix-Rouge américaine
Washington DC
Tél.:+ 1 202 303 6820
Courriel: okom@usa.redcross.org

Steven Stewart
CDC, Atlanta
Tél.: +1 404-639-8327
Courriel: znc4@cdc.gov

Amy Dielsi
Fondation des Nations Unies
Washington DC
Tél.: +1 202 419 3230
Courriel: adielsi@unfoundation.org

Partager