Centre des médias

La 62e Assemblée mondiale de la Santé a adopté plusieurs résolutions sur les principales questions de santé mondiale

Communiqué de presse

La 62e Assemblée mondiale de la Santé, qui rassemblait les ministres de la santé et de hauts responsables des États Membres de l’OMS, a terminé ses travaux aujourd’hui après avoir adopté des résolutions sur diverses questions sanitaires mondiales, notamment les soins de santé primaires, la lutte contre la tuberculose multirésistante et ultrarésistante, la santé publique, l’innovation et la propriété intellectuelle, et la préparation en cas de grippe pandémique. L’Assemblée a également adopté le budget programme pour 2010-2011.

Les États Membres de l’OMS avaient précédemment convenu de ramener la durée de l’Assemblée de neuf à cinq jours pour permettre aux hauts responsables de rentrer dans leurs pays superviser la préparation en cas d’une éventuelle pandémie de grippe.

Le Président de l’Assemblée, M. Nimal S. De Silva, ministre des Soins de santé et de la nutrition de Sri Lanka, a fait observer que les délégués pouvaient être fiers d’avoir délibéré et de s’être mis d’accord sur des questions urgentes au programme de l’action sanitaire mondiale malgré le fait que l’Assemblée de la Santé ait été ramenée à cinq jours. «Il faut se féliciter de la coopération et de la souplesse dont les délégations ont fait preuve en se mettant d’accord sur des questions controversées» a-t-il déclaré.

Dans ses observations, le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan, a expliqué qu’il lui avait été demandé, au cours de la consultation de haut niveau sur le nouveau virus grippal A (H1N1), d’envisager des critères autres que la propagation géographique pour évaluer les phases d’alerte pandémique. Elle a précisé que la décision de déclarer une pandémie de grippe était une responsabilité qu’elle prenait extrêmement au sérieux. Elle a en outre indiqué qu’elle prendrait sa décision sur la base des informations scientifiques disponibles et s’appuierait sur l’avis du Comité d’urgence, un organe composé d’experts internationaux, créé en application du Règlement sanitaire international.

Le Directeur général a expliqué ce à quoi l’on pouvait s’attendre, compte tenu des connaissances actuelles, à mesure que le virus continuera de se propager au cours des semaines et des mois à venir. Le Dr Chan a appelé à surveiller de façon très étroite le virus à mesure que des cas apparaîtront dans l’hémisphère Sud, où il aura la possibilité de rencontrer d’autres virus grippaux qui circulent actuellement avec le début de la saison grippale.

Le Directeur général a fait observer que, lorsque le virus H1N1 est largement répandu et circule dans la communauté, les pays doivent s’attendre à voir davantage de cas d’infections graves ou mortelles, même si l’on ne s’attend pas pour l’instant à une évolution soudaine et spectaculaire. Elle a rappelé à nouveau à la communauté internationale la vulnérabilité particulière des populations des pays en développement.

Comme elle l’a fait observer, la détection du virus et le suivi de sa propagation exigent des tests de laboratoire approfondis, car le virus ne donne pas pour l’instant de signaux très visibles, comme un grand nombre de personnes hospitalisées ou ayant besoin de soins médicaux. Les tests de laboratoire, la recherche des contacts et l’investigation des cas sont des mesures qui provoquent des perturbations et qui consomment des ressources, ce qui soulève des questions quant à leur pérennisation. Parlant de dilemme, elle a fait observer que ces efforts avaient déjà permis des avancées importantes aux niveaux scientifique, clinique et épidémiologique, même s’il reste beaucoup à apprendre.

L’Assemblée a adopté 16 résolutions, parmi lesquelles:

La tuberculose multirésistante et ultrarésistante: prévention et lutte
Une résolution a entériné des normes de qualité strictes pour la fourniture de médicaments antituberculeux et approuvé les efforts visant à en limiter la mauvaise utilisation. Il a également été convenu de renforcer les mesures devant permettre d’instaurer l’accès universel au diagnostic de la tuberculose multirésistante et ultrarésistante et à un traitement de qualité. La recherche de nouveaux produits diagnostiques, médicaments et vaccins contre la tuberculose, y est considérée comme prioritaire et comme devant bénéficier d’un financement supplémentaire. Dans le même temps, l’OMS collaborera également avec les États Membres afin d’élaborer des plans nationaux de riposte pour prévenir la propagation de la tuberculose pharmacorésistante et diagnostiquer et traiter les personnes néanmoins atteintes.

Santé publique, innovation et propriété intellectuelle : Stratégie et plans d’action mondiaux
Après un débat animé, les États Membres ont adopté un plan d’action final sur la santé publique, l’innovation et la propriété intellectuelle comportant une liste agréée de partenaires qui participeront au processus, ainsi qu’un calendrier et des indicateurs permettant de suivre les progrès. Le plan d’action vise notamment à favoriser l’innovation et à améliorer l’accès aux médicaments pour les maladies qui touchent davantage les pauvres.

Préparation en cas de grippe pandémique : échange des virus grippaux et accès aux vaccins et autres avantages
Le Directeur général a été prié d’aller de l’avant sur la base des parties du cadre de préparation en cas de grippe pandémique qui ont fait l’objet d’un accord, et de faciliter un processus pour finaliser les éléments restants, y compris l’accord type sur le transfert de matériels, et de faire rapport au Conseil exécutif à sa cent vingt-sixième session en janvier 2010.

Prévention de la cécité évitable et des déficiences visuelles
Une résolution a été approuvée entérinant un plan d’action visant à élargir les efforts pour éliminer la cécité évitable en renforçant les programmes nationaux de santé oculaire. Le plan contient des mesures à prendre par les États Membres, les partenaires internationaux et le Secrétariat de l’OMS afin de renforcer l’engagement aux niveaux mondial et national pour éliminer la cécité évitable. Des mesures visent également à renforcer les politiques et plans nationaux de santé oculaire, en développant la recherche pour prévenir la cécité, en améliorant la coordination entre les partenaires afin d’intensifier les efforts, et en suivant les progrès accomplis en vue d’éliminer la cécité évitable aux niveaux national, régional et mondial.

Changement climatique et santé La résolution comporte un plan de travail visant à renforcer l’assistance technique de l’OMS aux pays pour les aider à évaluer les répercussions du changement climatique sur la santé et les systèmes de santé et à y faire face.

Le plan de travail comporte quatre objectifs:

  • action de plaidoyer et de sensibilisation;
  • engagement dans des partenariats avec d’autres organisations des Nations Unies et secteurs autres que le secteur de la santé aux niveaux national, régional et international;
  • encouragement de la production de données scientifiques; et
  • renforcement des systèmes de santé pour faire face à la menace que représente le changement climatique, et notamment aux situations d’urgence liées à des événements climatiques extrêmes et à l’augmentation du niveau des océans.

Parmi les autres résolutions adoptées, on citera les suivantes: Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem Est, et dans le Golan syrien occupé; Soins de santé primaires, renforcement des systèmes de santé compris, Médecine traditionnelle, Réduire les inégalités en matière de santé par une action sur les déterminants sociaux de la santé et Plan stratégique à moyen terme 2008-2013.

L’Assemblée a également été saisie de rapports de situation sur diverses questions de santé telles que l’éradication de la poliomyélite, au sujet de laquelle les délégués se sont dits très préoccupés par la poursuite de la transmission de la maladie dans les pays d’endémie, mais ont réaffirmé leur engagement résolu en faveur de l’éradication mondiale de la poliomyélite.

Pour plus d'informations:

Département de communication de l'OMS à Genève

Thomas Abraham
Portable: +41 79 516 3136
Courriel: abrahamt@who.int

Fadéla Chaib
Portable: +41 79 475 5556
Courriel: chaibf@who.int

Gaya Gamhewage
Portable: + 41 79 475 5563
Courriel: gamhewageg@who.int

Informations pour les médias
Téléphone: +41 22 791 2222
Courriel: mediainquiries@who.int

Partager