Centre des médias

Les gouvernements du monde entier conviennent de nouvelles mesures de lutte contre le tabagisme

Les participants ont également affiché leur unité contre l’industrie du tabac.

Communiqué de presse

Cette semaine, les Parties à la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac ont adopté à l’unanimité plusieurs décisions en vue de renforcer les efforts de lutte contre le tabagisme au niveau mondial.

La quatrième session de la Conférence des Parties (COP4) est organisée alors qu’un certain nombre de pays subissent de plus en plus de pression de la part de l’industrie du tabac.

En guise de réponse, les Parties à la Convention ont adopté une Déclaration proposée par le pays hôte, à savoir l’Uruguay, réaffirmant leur ferme engagement à prioriser les mesures sanitaires et à échanger des informations sur les activités de l’industrie du tabac qui tentent de s’immiscer dans la mise en œuvre des politiques de santé publique.

La réunion d’Uruguay a permis d’examiner les progrès accomplis en matière d’application de la Convention. Ce fut aussi l’occasion d’adopter de nouvelles directives et, par conséquent, de donner d’autres orientations aux Parties sur la manière de mettre en vigueur plusieurs des dispositions du traité.

La Conférence a permis la prise des décisions suivantes:

  • les substances aromatisantes susceptibles d’accroître l’attrait des produits du tabac doivent être réglementées afin de réduire le nombre de nouveaux fumeurs, notamment chez les jeunes;
  • les services de sevrage tabagique doivent être intégrés aux systèmes de santé nationaux afin d’améliorer leur disponibilité pour un nombre croissant de personnes désireuses d’arrêter de fumer; et
  • les Parties doivent établir une infrastructure et renforcer les capacités à l’appui de l’éducation, de la communication et de la formation, de manière à sensibiliser le public et à promouvoir le changement social.

Le rapport sur la politique tarifaire et fiscale des produits du tabac a été examiné, et les délégations ont convenu de créer un groupe de travail chargé de poursuivre les efforts dans ce domaine et, éventuellement, de préparer les directives pour l’application.

Les activités visant à trouver des solutions de remplacement économiques et viables à la culture du tabac seront étendues afin de proposer des recommandations et des options politiques appropriées.

Les délégations ont aussi décidé de poursuivre les négociations devant aboutir en 2012 à un protocole sur le commerce illicite des produits du tabac.

En outre, les Parties ont adopté des décisions en faveur d’une coopération avec les agences et organisations internationales dans le but de promouvoir la mise en œuvre du traité et de renforcer l’aide aux pays en développement afin que ceux-ci respectent leurs obligations au regard de la Convention.

La Conférence des Parties a aussi décidé d’harmoniser les initiatives de collecte des données dans le domaine de la lutte antitabac et de synchroniser le cycle des rapports sur la mise en œuvre des Parties avec le cycle biennal des sessions de la Conférence des Parties.

Autres domaines requérant des travaux supplémentaires:

  • prévention et lutte contre les produits tabagiques sans fumée et les «cigarettes électroniques»;
  • responsabilité en ce qui concerne les effets sanitaires de la consommation du tabac;
  • publicité transfrontières.

La Conférence est l’organe directeur de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac et, en novembre 2010, comprend 171 Parties à la Convention. La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac est le premier traité international négocié sous les auspices de l’OMS et fournit une nouvelle dimension juridique à la coopération internationale dans le domaine de la santé.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Tarik Jasarevic
Chargé de communication
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 50 99
Portable: +41 797 47 27 56
Courriel: jasarevict@who.int

Partager