Centre des médias

L’OMS et le gouvernement philippin lancent une campagne de vaccination de masse

Communiqué de presse

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le ministère philippin de la Santé ont lancé une campagne de vaccination pour éviter des flambées de rougeole et de poliomyélite parmi les survivants du typhon Haiyan (connu localement sous le nom de Yolanda).

«Un grand nombre d’enfants non vaccinés ou insuffisamment vaccinés risquent de contracter et de propager des maladies infectieuses telles que la rougeole – en particulier dans les conditions de surpeuplement dans lesquelles vivent les sans-abris», a déclaré le Dr Julie Hall, Représentant de l’OMS aux Philippines. «La rougeole peut être mortelle, notamment chez le jeune enfant.»

Les enfants de Tacloban et Cebu

La campagne vise les enfants des régions les plus durement touchées par la catastrophe – en commençant par les centres d’évacuation de la ville de Tacloban et les centres d’accueil de Cebu, où des familles évacuées trouvent un abri temporaire. Les enfants de moins de cinq ans sont vaccinés contre la poliomyélite et la rougeole et on leur administre de la vitamine A pour renforcer leur système immunitaire.

«Notre système de santé est ébranlé mais n’est pas détruit»,

Enrique Ona, Secrétaire philippin à la Santé

«Notre système de santé est ébranlé mais n’est pas détruit», a déclaré le Secrétaire philippin à la Santé Enrique Ona. «Avec l’aide de nos partenaires, les vaccinations ont repris à un moment crucial.»

L’OMS a collaboré avec le ministère de la Santé pour finaliser les plans et acheter tous les vaccins et les fournitures nécessaires pour mener à bien la campagne et mettre sur pied des postes de vaccination. Une équipe de 20 infirmières volontaires sera déployée à Tacloban ce week-end pour apporter son soutien aux agents de santé locaux.

Mettre sur pied une chaine du froid pour les vaccins

L’OMS travaille avec ses partenaires à organiser la distribution des vaccins en utilisant du matériel tel que des réfrigérateurs et des congélateurs alimentés au gaz ou par des générateurs, des porte-vaccins, des glacières et des accumulateurs de froid dans les zones touchées où l’électricité a été coupée. Cette chaîne du froid est nécessaire pour conserver les vaccins intacts. L’AID des États-Unis d’Amérique a envoyé à Tacloban six réfrigérateurs fonctionnant à l’énergie solaire.

La vaccination de masse et la supplémentation en vitamine A sont des priorités sanitaires immédiates après des catastrophes naturelles dans les zones où les niveaux de couverture sont insuffisants. Les maladies contagieuses comme la rougeole se répandent rapidement lorsque les gens vivent dans des conditions de surpeuplement et quand des problèmes sanitaires se posent.

Les jeunes enfants étant les plus exposés, la phase initiale de la campagne vise d’abord les enfants âgés de six mois à cinq ans dans les régions les plus gravement touchées par la catastrophe. La campagne sera étendue aux enfants jusqu’à l’âge de 15 ans si les ressources le permettent.

Pour plus d'information ou demander une interview, veuillez prendre contact avec:

Nyka Alexander (Manille)
Chargée de Communication
Téléphone: +63 906 493 5097
Courriel: alexandern@wpro.who.int

Christy Feig
Directeur de la Communication
Téléphone: +41 79 251 7055
Courriel: feigc@who.int

Gregory Härtl
Coordonnateur, Information et réseaux sociaux
Téléphone: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Partager