Centre des médias

De meilleurs systèmes d’approvisionnement pour administrer les vaccins indispensables à tous les enfants

Communiqué de presse conjoint OMS/UNICEF/GAVI/BMGF

À l’approche de la Semaine mondiale de la vaccination, des spécialistes du monde entier mettent en avant des stratégies visant à stimuler les avancées du Plan d’action mondial pour les vaccins, adopté par l’Assemblée mondiale de la Santé en 2012. Il est essentiel de mettre en œuvre de meilleurs systèmes logistiques et d’approvisionnement afin de venir en aide aux 22 millions d’enfants des pays en développement qui seraient exposés aux maladies dangereuses, faute de vaccins de base, selon un numéro spécial vaccination paru aujourd’hui dans la revue Vaccine.

Les articles soulignent aussi la nécessité d’approfondir la compréhension des bienfaits sanitaires de la vaccination. La Semaine mondiale de la vaccination commence le 20 avril, avec le slogan «Protégez votre monde, faites-vous vacciner !» et toute une panoplie d’activités déployées dans environ 180 pays, dans le but de faire vacciner plus d’enfants contre les maladies évitables.

«Nous avons constaté des avancées majeures dans les domaines de la mise au point et de la fourniture de vaccins ces dernières années», a déclaré le Dr Flavia Bustreo, Sous-Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. «Mais de nombreux pays rencontrent toujours des obstacles pour ce qui est de la fourniture de vaccins indispensables à tous les enfants qui en ont besoin.»

De nombreux pays éprouvent en effet de sérieuses difficultés en termes d’approvisionnement et de logistique, de l’incapacité à conserver les vaccins à la température adaptée, aux problèmes de tenue des dossiers permettant aux personnels de santé dans les communautés de veiller à ce que les bons vaccins soient administrés aux enfants qui en ont besoin.

L’inefficacité des systèmes de santé et des dispositifs de fourniture représente une menace pour l’accès aux vaccins, pour la disponibilité et la qualité des produits, et pour les résultats sanitaires. L’OMS, l’UNICEF, l’Alliance GAVI, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que les nombreux autres partenaires actifs dans le cadre de la Décennie de la vaccination, ont établi de nouveaux plans pour renforcer les systèmes de vaccination, en vue:

  • de veiller à ce que davantage de vaccins soient développés et fabriqués, et de s’assurer que leur conditionnement soit conçu de manière à répondre aux besoins des pays en développement, comme le vaccin MenAfriVac contre la méningite A en Afrique, qui peut être transporté et stocké pendant quatre jours au plus sans être réfrigéré;
  • d’établir des systèmes logistiques et d’approvisionnement qui favorisent et pérennisent la fourniture efficace et effective de vaccins, ce qui peut supposer d’avoir recours à des «stocks mobiles» pour distribuer les vaccins dans des centres de santé éloignés, et d’en intégrer la distribution à celle d’autres produits de santé;
  • d’améliorer les systèmes d’information relatifs à la vaccination pour localiser les besoins en la matière avec plus de précision, par exemple, en utilisant des registres de vaccination, comme ceux qui servent en Albanie, au Sri Lanka et en Uruguay. Les registres permettent d’assurer le suivi de chaque enfant et ainsi de savoir précisément qui n’est pas vacciné et de mieux comprendre pourquoi;
  • de veiller à ce que les personnels de santé restent compétents et motivés, en professionnalisant les postes liés à la chaîne d’approvisionnement, en formant le personnel de manière plus poussée, et en assurant une meilleure gestion et une supervision plus efficace;
  • d’envisager d’utiliser les technologies mobiles pour renforcer la communication et la saisie de données tout au long de la chaîne d’approvisionnement, y compris dans le cadre de la gestion des stocks;
  • d’allouer davantage de ressources pour les groupes éloignés et marginalisés, notamment au moyen de programmes ciblant des communautés nomades et autochtones, comme les programmes en cours au Soudan.

Il est en outre urgent de mieux communiquer au sujet des bienfaits sanitaires apportés par les vaccins, et du danger de ne pas faire vacciner les enfants. On estime que 2 à 3 millions de décès sont évités chaque année grâce à la vaccination, qui protège les enfants contre la diphtérie, la rougeole, la coqueluche, la pneumonie, la polio, la diarrhée à rotavirus, la rubéole et le tétanos.

«Dans certaines parties du monde, une forme de complaisance au sujet de la vaccination a conduit à des lacunes au niveau de la couverture vaccinale», a déclaré Geeta Rao Gupta, Directeur exécutif adjoint de l’UNICEF. «Or quand les lacunes s’installent, les flambées épidémiques font suite.»

Ailleurs, certains mythes circulent, selon lesquels les vaccins sont inefficaces ou sur la nature et la fréquence de leurs effets secondaires, ce qui pousse les parents, et les personnes chargées des soins, à refuser de vacciner leurs enfants.

«Nous devons aider les parents à mieux comprendre les bienfaits de la vaccination pour que tous les enfants, peu importe où ils vivent, puissent les recevoir», a déclaré le Dr Seth Berkley, Administrateur principal de l’Alliance GAVI. «Aujourd’hui, les vaccins protègent des millions d’enfants; mais nous devons veiller, auprès de nos partenaires, à ce que 250 millions d’enfants de plus soient vaccinés d’ici 2015,» a-t-il ajouté.

Chris Elias, président pour le développement mondial de la Fondation Bill & Melinda Gates, approuve: «Nous savons que les vaccins permettent de sauver des vies et de protéger les enfants pour toute leur vie. L’établissement d’un système de vaccination fort protège les avancées réalisées contre la polio et fournit une plateforme pour les nouveaux vaccins et les soins de santé primaires.»

Néanmoins, on a assisté ces dernières années à une résurgence de la diphtérie, de la rougeole et de la rubéole aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement. Des flambées épidémiques de rougeole se sont, par exemple, produites en France, en Espagne, en Italie, au Royaume-Uni et au Pakistan.

La Semaine mondiale de la vaccination, avec son slogan « protégez votre monde, faites-vous vacciner ! », est l’occasion d’attirer l’attention, au niveau mondial, sur les bienfaits sanitaires de la vaccination. Les États, partenaires pour le développement, organisations internationales, fabricants, professionnels de santé, universitaires, représentants de la société civile et des communautés et les individus se réunissent dans 180 pays, autour de l’objectif de la couverture vaccinale universelle, et pour surmonter les difficultés qui s’y rapportent.

Les thèmes prioritaires varient en fonction des besoins propres à chaque zone géographique. Les priorités régionales de la Semaine mondiale de la vaccination 2013 sont les suivantes:

  • Afrique: Sauver des vies, prévenir les incapacités, vacciner !
  • Amériques La vaccination, une responsabilité partagée.
  • Asie du Sud-Est: Intensifions les vaccinations systématiques.
  • Europe: Protéger. Prévenir. Vacciner.
  • Mediterranée orientale: Éliminons la rougeole maintenant !
  • Pacifique occidental: Mettons un terme définitif à la rougeole.

L’OMS, l’UNICEF, l’Alliance GAVI et la Fondation Bill & Melinda Gates sont tous engagés en faveur de l’objectif d’offrir à tous les enfants la possibilité de faire leurs premiers pas dans la vie en bonne santé, en réalisant la vision de la Décennie de la vaccination au moyen du Plan d’action mondial pour les vaccins, lancé en 2012. Le Plan a pour objectif de réaliser l’accès universel à la vaccination d’ici 2020.

À propos de l'OMS

L’OMS aide les pays à intégrer la vaccination aux politiques et plans de santé nationaux, améliorant ainsi l’accès aux vaccins existants. L’organisation encourage le développement de nouveaux vaccins (comme celui contre le virus du papillome humain) et de nouvelles initiatives, telles que le plan intégré pour l’élimination mondiale des décès infantiles évitables dus à la pneumonie et à la diarrhée, d’ici 2025. Elle œuvre afin de garantir l’accès aux vaccins et aux matériels de vaccination de qualité, notamment par leur présélection.

L’OMS est l’autorité directrice et coordonnatrice, dans le domaine de la santé, au sein du système des Nations Unies. Elle est chargée de diriger l’action sanitaire mondiale, de définir les programmes de recherche en santé, de fixer des normes et des critères, de présenter des options politiques fondées sur des données probantes, de fournir un soutien technique aux pays et de suivre et d’apprécier les tendances en matière de santé publique.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements

En juin 2012, les gouvernements de l’Éthiopie, de l’Inde et des États-Unis ont lancé avec l’UNICEF un plan d’action mondial visant à éliminer les décès d’enfants de moins de cinq ans pouvant être évités. Depuis, plus de 170 pays se sont mobilisés autour du slogan S’engager en faveur de la survie de l’enfant: une promesse renouvelée, et ont réaffirmé leur volonté de garantir la survie de l’enfant.

L’Alliance GAVI

L’Alliance GAVI est un partenariat public-privé unique dans le domaine de la santé œuvrant pour sauver la vie des enfants et protéger la santé de la population en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays en développement. L’Alliance réunit les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins, les instituts de recherche, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires privés. L’Alliance GAVI utilise des mécanismes de financement novateurs, y compris le cofinancement par les pays bénéficiaires, afin d’assurer un financement durable et la fourniture adaptée de vaccins de qualité. Depuis l’an 2000, l’Alliance GAVI a financé la vaccination de 370 millions d’enfants et évité plus de 5,5 millions de décès prématurés.

La Fondation Bill & Melinda Gates

Motivée par la conviction que toutes les vies ont la même valeur, la fondation Bill & Melinda Gates œuvre pour que chaque individu puisse mener une vie en bonne santé et productive. Dans les pays en développement, elle s’efforce surtout d’améliorer la santé des personnes, tout en leur donnant une chance de sortir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, la Fondation veille à ce que tous les individus, en particulier les plus démunis, puissent réussir aux niveaux scolaire et personnel, en bénéficiant de tous les moyens nécessaires. Établie à Seattle, dans l’État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG Jeff Raikes, et son co-président William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.

Note pour les éditeurs:

Ces quatre partenaires seront présents au Sommet sur les vaccins, coorganisé par Son Altesse le Général Sheikh Mohammed bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dabi, et Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill & Melinda Gates, à Abou Dabi, les 24-25 avril. Le Sommet mettra l’accent sur le rôle joué par les vaccins et les systèmes de vaccination dans la réalisation de la santé de l’enfant et des objectifs pour le développement au niveau mondial.

Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec:

OMS
Fadéla Chaib
Chargée de communication et porte-parole de l'OMS
Téléphone: +41 22 791 32 28
Portable:: +41 79 475 55 56
Courriel: chaibf@who.int

WHO
Samantha Bolton
Téléphone: +41 79 239 2366
Courriel: samanthabolton@gmail.com

UNICEF
Kate Donovan
Téléphone: + 1 212 326 7452
Portable: + 1 917 378 2128
Courriel: kdonovan@unicef.org

Bill and Melinda Gates Foundation
Amber Zeddies
Téléphone: +1 206 770 1536
Portable: +1 206 696 6034
Courriel: amber.zeddies@gatesfoundation.org

GAVI Alliance
Rob Kelly
Téléphone: +41 22 909 2978
Portable: +41 79 745 2031
Courriel: rkelly@gavialliance.org

Partager