Centre des médias

On estime à 17,1 millions le nombre de vies sauvées par la vaccination contre la rougeole depuis 2000

Toutefois, les cibles fixées à l’échelle mondiale pour 2015 et les objectifs d’élimination de la rougeole ne seront vraisemblablement pas atteints.

Communiqué de presse

Le nombre de décès dus à la rougeole a chuté de 79%, passant de 546 800 au début du siècle à 114 900 en 2014. Les nouvelles données diffusées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Initiative contre la rougeole et la rubéole estiment à 17,1 millions le nombre de vies sauvées depuis 2000, en grande partie grâce à l’augmentation de la couverture vaccinale contre cette maladie virale hautement contagieuse. La vaccination antirougeoleuse a joué un rôle clé dans la réduction de la mortalité de l’enfant et dans les avancées enregistrées au titre de l’objectif du Millénaire pour le développement 4.

Pourtant, les nouvelles données publiées cette semaine dans le rapport Morbidity and Mortality Weekly Report des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS montrent que la couverture vaccinale mondiale a récemment atteint un palier. Alors que la couverture par la première dose du vaccin antirougeoleux a progressé pour passer de 72% à 85% dans le monde entre 2000 et 2010, ce pourcentage n’a pas évolué ces quatre dernières années.

«Nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde», explique le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, Directeur du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS. «Si certains enfants ne sont pas vaccinés dans le cadre de la vaccination systématique ou de campagnes de vaccination nationales, nous ne parviendrons pas à combler les lacunes en matière de vaccination.»

Les tendances actuelles de la couverture vaccinale et de l’incidence de la rougeole laissent prévoir que les cibles fixées à l’échelle mondiale pour 2015 et les objectifs d’élimination de la rougeole définis par les États Membres de l’OMS ne seront pas atteints dans les délais.

Même si tous les pays incluent au moins une dose de vaccin renfermant une valence rougeole dans leur programme de vaccination systématique, seuls 122 (63%) ont atteint la cible de 90% d’enfants recevant la première dose. En outre, seule la moitié des enfants du monde reçoivent la deuxième dose du vaccin, pourtant recommandée.

Réussite des campagnes de vaccination

En 2014, des campagnes de vaccination de masse menées par les gouvernements nationaux avec le soutien de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole et Gavi, l’Alliance du Vaccin, ont permis d’atteindre environ 221 millions d’enfants. Vingt-neuf pays ont complété leurs programmes de vaccination systématique par des campagnes de vaccination de masse, ce qui a permis de réduire l’incidence de la rougeole dans quatre des six Régions de l’OMS l’an dernier. Au total, depuis 2000, ces campagnes ont permis à deux milliards d’enfants de recevoir une dose supplémentaire de vaccin antirougeoleux.

Dans la Région africaine, le nombre de cas est passé de plus de 171 000 en 2013 à moins de 74 000 en 2014, probablement grâce aux campagnes menées en République démocratique du Congo (RDC) et au Nigéria. La Région de l’Asie du Sud-Est, la Région européenne et la Région de la Méditerranée orientale de l’OMS ont également enregistré une baisse de l’incidence de la rougeole depuis 2014.

Voici une liste des campagnes à grande échelle menées en 2014:

  • Bangladesh – plus de 53,6 millions d’enfants vaccinés
  • RDC – plus de 18,5 millions d’enfants vaccinés
  • Pakistan – plus de 25 millions d’enfants vaccinés
  • République-Unie de Tanzanie – plus de 20,5 millions d’enfants vaccinés
  • Yémen – plus de 11,3 millions d’enfants vaccinés
  • Viet Nam – plus de 15,1 millions d’enfants vaccinés

«L’an dernier, l’Initiative contre la rougeole et la rubéole a soutenu des campagnes dans 29 pays à haut risque dans le but d’éliminer la rougeole, notamment au Libéria, où une flambée épidémique grave s’est déclenchée à la suite de la flambée de maladie à virus Ebola. C’est Gavi, l’Alliance du Vaccin, qui a financé une bonne partie des campagnes de plus grande ampleur. Gavi apporte son soutien pour des campagnes de vaccination contre la rougeole dans des grands pays comme la RDC et le Pakistan, de même que pour l’introduction du vaccin antirougeoleux-antirubéoleux au moyen de campagnes visant les enfants âgés de moins de 15 ans. Ce soutien donne un coup d’accélérateur à la lutte contre la rougeole et à l’élimination de la maladie dans ces pays», a déclaré le Dr Robert Linkins, chef du service de l’accélération de la lutte contre les maladies et de la surveillance aux Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

«Malgré les succès enregistrés dans ces pays, plus de 100 000 enfants sont morts inutilement à cause de la rougeole l’an dernier dans le monde. C’est une tragédie facile à éviter par l’intensification des efforts de surveillance de la rougeole et de vaccination contre cette maladie», a t-il conclu.

Les flambées de rougeole posent toujours problème

Les flambées de rougeole, qui se produisent lorsque les programmes de vaccination présentent des lacunes, continuent de poser de grosses difficultés pour la réalisation des cibles mondiales. La Région des Amériques et la Région du Pacifique occidental ont enregistré une hausse du nombre de cas en 2014, principalement en raison des grandes flambées qui se sont développées en Chine, aux Philippines et au Viet Nam. Dans les autres Régions, même si le nombre total de cas est à la baisse, certains pays ont fait face à des flambées de grande ampleur, notamment l’Angola, l’Éthiopie, la Fédération de Russie, l’Inde et la Somalie.

Accélérer les progrès

La rougeole est hautement contagieuse et redoutable, et il faut donc déployer des efforts durables pour qu’elle ne progresse plus. Outre les changements de politiques et de pratiques dans les pays durement touchés, l’OMS et ses partenaires sont d’avis que les efforts de vaccination et de surveillance doivent être financés, pérennisés et renforcés.

«Même si la réduction du nombre de décès dus à la rougeole est encourageante, cette maladie hautement infectieuse continue de faire des ravages chez les enfants du monde entier», a déclaré le Dr Seth Berkley, Président-Directeur général de Gavi, l’Alliance du Vaccin. «Une approche coordonnée donnant de l’importance au renforcement de la vaccination systématique sera fondamentale pour maîtriser la rougeole et garantir la poursuite de la baisse de la mortalité due à cette maladie à prévention vaccinale.»


Note aux rédacteurs:

Veuillez noter que ces chiffres datent de 2014 et ne comprennent pas les données relatives aux flambées épidémiques du début de l’année 2015.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse qui touche surtout les enfants. Le virus se propage par l’intermédiaire de gouttelettes émises depuis le nez, la bouche ou la gorge des personnes infectées. Les premiers symptômes, qui apparaissent généralement 10 à 12 jours après l’infection, sont une forte fièvre, un écoulement nasal, des yeux rouges et de petits points blanchâtres à l’intérieur de la bouche. Plusieurs jours plus tard, une éruption cutanée apparaît d’abord sur le visage et le haut du cou, puis elle s’étend progressivement vers le bas du corps.

Il n’existe pas de traitement spécifique contre la rougeole et la plupart des gens guérissent en deux à trois semaines. Toutefois, la rougeole peut entraîner de graves complications, notamment une cécité, une encéphalite, une diarrhée sévère, une infection auriculaire, une pneumonie ou la mort, en particulier chez les enfants malnutris et les personnes immunodéprimées.

Initiative contre la rougeole et la rubéole

Lancée en 2001, l’Initiative contre la rougeole et la rubéole est un partenariat mondial placé sous l’égide de la Croix-Rouge américaine, de la Fondation des Nations Unies, des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (CDC), de l’UNICEF et de l’OMS. L’Initiative contre la rougeole et la rubéole est attachée à faire en sorte qu’aucun enfant ne meure de la rougeole ou ne naisse atteint du syndrome de rubéole congénitale, à réduire le nombre de décès par rougeole de 95% d’ici à 2015, et à parvenir à éliminer la rougeole et la rubéole dans au moins cinq Régions de l’OMS d’ici à 2020.

Les données les plus récentes sont publiées cette semaine dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS et dans le Morbidity and Mortality Weekly Report des CDC.

À propos de Gavi, l’Alliance du Vaccin

Gavi, l’Alliance du Vaccin, est un partenariat public-privé qui œuvre afin de sauver des vies d’enfants et de protéger la santé des populations en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays pauvres. L’Alliance du Vaccin rassemble des pays en développement et des gouvernements donateurs, l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins, des organismes techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires du secteur privé. Gavi utilise des mécanismes de financement novateurs, y compris le cofinancement par les pays bénéficiaires, afin d’assurer un financement durable et la fourniture adaptée de vaccins de qualité. Depuis 2000, Gavi a contribué à la vaccination de 500 millions d’enfants supplémentaires et à la prévention d’environ 7 millions de décès à venir.

Les cibles convenues par l’Assemblée mondiale de la Santé

En 2010, l’Assemblée mondiale de la Santé a fixé trois cibles en vue d’éradiquer la rougeole d’ici à 2015:

  • augmenter grâce à la vaccination systématique la couverture par la première dose de vaccin à valence rougeole (MCV1) pour les enfants âgés d’un an afin de dépasser 90% au niveau national et 80% dans tous les districts ou unités administratives équivalentes;
  • ramener l’incidence annuelle de la rougeole à moins de cinq cas pour un million et maintenir ce niveau;
  • réduire la mortalité rougeoleuse estimée d’au moins 95% par rapport aux estimations de 2000.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter (contacts pour les médias):

Christian Lindmeier
Chargé de communication, OMS
Téléphone: +41 79 500 65 52
Portable: +41 7 94 45 31 64
Courriel: lindmeierch@who.int

Karen Mah
Spécialiste communication, UNICEF
Initiative contre la rougeole et la rubéole
Téléphone: +1 (917) 265 4603
Portable: +1 (917) 412 6166
Courriel: kmah@unicef.org

Frédérique Tissandier
Responsable de la communication
Gavi, l’Alliance du Vaccin
Téléphone: +41 (0)22 909 2968
Portable: +41 (0)79 300 8253
Courriel: ftissandier@gavi.org