Centre des médias

L’OMS félicite la Sierra Leone pour avoir interrompu la transmission du virus Ebola

Communiqué de presse

Aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé déclare que la transmission du virus Ebola a été interrompue en Sierra Leone. Il s’est désormais écoulé 42 jours, soit l’équivalent du double de la période d’incubation, depuis que la dernière personne ayant eu une maladie à virus Ebola confirmée a donné un deuxième test sanguin négatif.

«Depuis que la Sierra Leone a enregistré son premier cas d’Ebola, en mai 2014, au total 8704 personnes ont été infectées et 3589 en sont mortes, dont 221 agents de santé qui sont tous dans nos mémoires aujourd’hui», déclaré le Dr Anders Nordström, Représentant de l’OMS en Sierra Leone.

Le pays entre désormais dans une période de surveillance renforcée de 90 jours allant jusqu’au 5 février 2016 et l’OMS continuera à aider la Sierra Leone au cours de celle-ci. Cette nouvelle phase est cruciale pour s’assurer de la détection précoce de tout nouveau cas éventuel de maladie à virus Ebola.

L’Organisation mondiale de la Santé félicite les autorités de Sierra Leone et la population pour avoir franchi ce cap important dans la lutte contre cette maladie. Le pays y est parvenu au moyen d’énormes efforts et d’un engagement résolu, tout en combattant la première épidémie de maladie à virus Ebola d’une telle ampleur dans l’histoire humaine.

L’autorité ferme du gouvernement de la Sierra Leone, en collaboration avec des partenaires du monde entier, a permis de mobiliser l’expertise nécessaire pour juguler l’épidémie. La Sierra Leone a connu en septembre et en octobre 2014 une augmentation massive du nombre des cas qui a été enrayée en mettant en place des centres de traitements, des équipes pour des inhumations dignes et sans risque et en collaborant avec les communautés pour identifier la maladie et interrompre la transmission.

Le recours à des équipes d’intervention rapide et le ferme engagement des communautés ont été les piliers de la stratégie de riposte nationale. Les partenaires internationaux ont aidé le Gouvernement à maintenir une capacité d’intervention rapide, à identifier et à interrompre toute nouvelle chaîne de transmission, et ils ont également apporté une contribution sous forme d’assistance technique, de personnels, d’aide alimentaire, de fournitures et d’équipements.

La flambée d’Ebola a décimé les familles et mis à mal le système de santé, l’économie et les structures sociales. Tous doivent se relever. Selon les estimations, elle laisse aussi dans son sillage 4000 survivants qui ont encore des problèmes de santé et ont besoin de soins et d’un soutien social.

L’OMS maintiendra une présence renforcée de son personnel en Sierra Leone pendant cette phase de transition entre la lutte contre l’épidémie, la surveillance renforcée et le relèvement des services de santé essentiels.

«Nous avons désormais l’occasion unique d’aider la Sierra Leone à établir un système de santé publique solide et résilient, prêt à détecter et à combattre la prochaine épidémie ou toute autre menace pour la santé publique», a expliqué le Dr Nordström.

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

En Sierra Leone
Ebba Kalondo
Chargée de communication, OMS
Portable: +232 76 533 284
Courriel: kalondoe@who.int

À Genève
Margaret Harris
Chargée de communication, OMS
Téléphone: +41 227911646
Portable: +41 796 036 224
Courriel:harrism@who.int