Centre des médias

Conseils de santé publique de l’OMS sur les Jeux olympiques et le virus Zika

Communiqué de presse

D’après les évaluations actuelles, l’annulation ou le changement de lieu des Jeux olympiques de 2016 n’aura pas d’incidence significative sur la propagation internationale du virus Zika.

Le Brésil est l’un des quelque 60 pays et territoires qui font état à ce jour de la poursuite de la transmission du virus Zika par les moustiques. Les personnes continuent à voyager entre ces pays et territoires pour différentes raisons. La meilleure façon de réduire le risque d’infection est de suivre les conseils de santé publique relatifs aux voyages.

L’OMS conseille aux femmes enceintes de ne pas se rendre dans les zones de transmission actuelle du virus Zika, dont Rio de Janeiro fait partie. Il est conseillé aux partenaires sexuels des femmes enceintes en provenance de zones où le virus circule d’adopter des pratiques sexuelles à moindre risque ou de pratiquer l’abstention pendant toute la grossesse.

Toutes les personnes qui envisagent de se rendre aux Jeux olympiques devraient :

  • Suivre les conseils donnés aux voyageurs par les autorités sanitaires de leur pays et consulter un agent de santé avant de partir.
  • Chaque fois que possible, pendant la journée, se protéger contre les piqûres de moustiques en utilisant des produits répulsifs et en portant des vêtements – de préférence de couleur claire – qui couvrent le plus possible le corps.
  • Adopter des pratiques sexuelles à moindre risque (par exemple l’usage correct et systématique du préservatif) ou s’abstenir de tout rapport sexuel durant leur séjour et pendant au moins quatre semaines après leur retour, surtout si elles ont eu ou si elles présentent des symptômes de la maladie à virus Zika.
  • Choisir un hébergement climatisé (où les fenêtres et les portes sont généralement maintenues fermées pour empêcher l’air frais de s’échapper et où les moustiques ne peuvent pénétrer).
  • Éviter de se rendre dans des quartiers sans eau courante ou dans lesquels le système d’assainissement est médiocre (conditions idéales pour la reproduction des moustiques), car le risque de piqûre de moustiques y est plus élevé.

L’OMS/OPS donne des conseils de santé publique au gouvernement brésilien et au Comité d’organisation Rio 2016 sur les moyens d’atténuer le risque que les athlètes et les visiteurs ne contractent le virus Zika pendant les Jeux.

Les conseils de l’OMS portent notamment sur les mesures destinées à réduire les populations de moustiques du genre Aedes, qui transmettent le chikungunya, la dengue et la fièvre jaune en plus du virus Zika.

D’après l’évaluation actuelle du virus Zika qui circule dans près de 60 pays du monde et 39 pays de la Région des Amériques, aucune considération de santé publique ne justifie de reporter ou d’annuler les Jeux. L’OMS continuera à suivre l’évolution de la situation et actualisera ses conseils si nécessaire.

Autres évaluations faites par des organismes de santé publique concernant les voyages:

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Gregory Härtl
Département Communication de l’OMS
Portable: +41 79 203 67 15
Courriel: hartlg@who.int

Daniel Epstein
Département Communication de l’OPS
Portable: +1 301 219 2105
Courriel: epsteind@paho.org

Nyka Alexander
Département Communication de l’OMS
Portable: +41 79 634 02 95
Courriel: alexandern@who.int

Fadéla Chaib
Département Communication de l’OMS
Portable: +41 79 475 55 56
Courriel: chaibf@who.int