Centre des médias

L'OMS recommande vivement une meilleure couverture vaccinale

Annonce de la composition du vaccin antigrippal de la saison 2003 pour l'hémisphère sud

La grippe est parfois une maladie mortelle et pour lutter contre ses formes qui évoluent constamment, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réuni cette semaine un groupe d'experts chargé de déterminer la composition du vaccin antigrippal de l'an prochain pour l'hémisphère Sud. Hier, à la clôture de la réunion, l'OMS a vivement incité les pays du monde entier à renforcer leurs programmes de vaccination pour protéger les personnes particulièrement exposées à cette grave maladie.

Comme l'a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'OMS, " les vaccins antigrippaux permettent de sauver des vies et nous devons veiller à ce que les personnes exposées aux risques les plus graves les obtiennent. Nous voulons réduire dans des proportions considérables les niveaux inacceptables de morbidité et de mortalité provoqués par les épidémies annuelles de grippe ".

La grippe peut être une maladie mortelle, et pas seulement une affection bénigne. Au cours de la dernière flambée à Madagascar qui a duré du début juin à fin août 2002, plus de 22 000 cas ont été dénombrés dont 671 mortels. La plupart des décès concernaient des enfants de la zone touchée qui n'avaient pas accès à des soins médicaux et qui étaient malnutris. Dans la province la plus touchée de Fianarantsoa, on a enregistré 18 808 cas et 556 décès. Aux Etats-Unis l'an dernier, on a estimé à 20 000 le nombre des décès dus à la grippe.

On ignore le nombre des cas de grippe et des décès qu'elle provoque dans la plupart des pays, notamment les pays en développement, mais les personnes âgées, les malades chroniques et les jeunes enfants y sont particulièrement exposés. En plus des décès, la grippe est aussi à l'origine d'un nombre considérable de consultations médicales, d'hospitalisations et de journées de travail perdues. Elle entraîne aussi bien des souffrances que des pertes économiques.

L'OMS recommande aux gouvernements de commencer leurs campagnes de vaccination avant le début de la saison de la grippe et de veiller à ce que le plus grand nombre possible de sujets vulnérables soient vaccinés avant l'apparition des premiers cas.

La grippe est l'une des maladies les plus anciennes et les plus courantes que l'on connaisse. Elle peut aussi représenter un des fléaux les plus dévastateurs. La pandémie de " grippe espagnole " en 1918-1919, considérée comme la pire du siècle dernier, a fait une quarantaine de millions de morts et infecté la moitié de la population de la planète. On en a eu un rappel préoccupant en 1997 avec l'émergence du virus de la grippe aviaire A(H5N1) à Hong Kong, Région administrative spéciale de Chine, qui a entraîné le décès d'un tiers des sujets infectés. Fort heureusement, cette flambée ne s'est pas transformée en situation d'urgence mondiale.

Chez la plupart des sujets en bonne santé, la grippe provoque une forte fièvre, une toux et des maux de tête, et, après quelques jours chez soi, on peut escompter un rétablissement complet. Mais pour les personnes âgées et les malades chroniques, la maladie peut nécessiter l'hospitalisation et même être mortelle. Dans les pays en développement où la grippe n'est souvent pas considérée comme un problème de santé publique majeur, il est particulièrement urgent d'évaluer son impact et de l'affronter comme il convient.

Chaque année, l'OMS réunit des experts internationaux de la grippe pour décider de la composition du vaccin de l'année suivante ; plus de 250 millions de doses de vaccin antigrippal sont alors produites et administrées dans le monde, ce qui permet de sauver des centaines de milliers de vies et de réduire le nombre de cas.

La consultation de cette année visant à définir le contenu du vaccin destiné à l'hémisphère Sud pour la saison 2003 a terminé ses travaux hier au Siège de l'OMS à Genève. L'OMS recommande d'utiliser les virus ci-après pour produire le vaccin antigrippal de l'année prochaine :

  • un virus analogue à A/New Caledonia/20/99(H1N1)
  • un virus analogue à A/Moscow/10/99(H3N2)*
  • un virus analogue à B/Hong Kong/330/2201**

* La souche vaccinale la plus utilisée est la souche A/Panama/2007/99** Certaines souches vaccinales actuellement utilisées sont B/Shandong/7/97, B/Hong Kong330/2001 et B/Hong Kong/1434/2002

En février de cette année, l'OMS a recommandé la même composition pour la saison 2003 de la grippe pour l'hémisphère Nord.

La recommandation de l'OMS a été examinée aujourd'hui avec des représentants de tous les grands producteurs de vaccin antigrippal afin de leur donner suffisamment de temps pour fabriquer le vaccin avant l'arrivée de la grippe l'an prochain.

Partager

Pour plus d'informations:

Mr Dick Thompson
Téléphone: +41 22 791 2684
Tél. portable: +41 79 475 5475
Courriel: thompsond@who.int

CDS
Téléphone: (+41) 22 791 4285
Télécopie : (+41) 22 791 3504
Courriel: cdsdoc@who.int