Centre des médias

L’Afrique de l’Ouest lance l’assaut final contre la poliomyélite - 60 millions d’enfants vont être vaccinés

Aventis Pasteur fait don de 30 millions de doses de vaccin antipoliomyélitique oral

Alors que la campagne des pays d’Afrique de l’Ouest pour vacciner des millions d’enfants contre la polio bat son plein, Aventis Pasteur, le plus grand producteur de vaccins au monde, a fait don à l’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite de 30 millions de doses de vaccin antipoliomyélitique oral.

Cette semaine, 16 pays d’Afrique de l’Ouest unissent leurs efforts pour vacciner tous les enfants de moins de cinq ans sur leur territoire.* Les campagnes de vaccination de ces deux dernières années ont permis de réduire le nombre des pays d’endémie à un niveau jamais atteint. Alors que l’on comptait 20 pays d’endémie en Afrique en 1999, il n’y en a plus que trois à ce jour.**

L’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite, un grand partenariat créé pour administrer le vaccin à tous les enfants de moins de cinq ans, est à l’origine de ce succès. Le don d’Aventis Pasteur se traduit déjà dans la réalité : sur les 30 millions de doses, près de 3 millions sont parties pour la campagne de vaccination au Libéria.

“Aujourd’hui, nous renforçons encore la solidarité qui nous a permis d’arriver à l’orée d’un monde débarrassé de la polio et nous propulse vers le succès total”, a affirmé le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé lors d’une cérémonie récente de signature aux Nations Unies à New York.

L'Organisation mondiale de la Santé, le Rotary International, les US Centers for Disease Control and Prevention et l’UNICEF sont à la tête de l’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite. Aventis Pasteur, le partenaire du secteur privé qui y est associé depuis le plus longtemps, a donné 120 millions de doses de vaccin depuis 1997 et a ciblé ses dons sur les pays africains en proie à des conflits, dont le Soudan et la Sierra Leone qui semblent désormais exempts de polio.

“Nous sommes très proche de la victoire en Afrique et dans le monde entier, rappelle Carol Bellamy, Directeur exécutif de l’UNICEF, mais elle n’est pas encore acquise. Nous devons rester vigilants, maintenir notre engagement et susciter l’aide de toute part : pays d’endémie, pays donateurs, secteur de la santé, de façon à pouvoir vacciner tous les enfants. Ce don aidera les pays à parachever le travail et à faire en sorte que plus aucun enfant africain ne soit paralysé par cette maladie que l’on peut éviter facilement.”

David J. Williams, Directeur général d’Aventis Pasteur, la plus grande société au monde entièrement consacrée à la production de vaccins, a signé une bannière annonçant sa volonté de mettre fin à la polio et a déclaré : “L’Initiative a fait des progrès spectaculaires et nous admirons le travail remarquable accompli par l’OMS, le Rotary International, les CDC, l’UNICEF et des millions de bénévoles à travers le monde. Ce don n’est qu’un exemple de l’engagement d’Aventis Pasteur. Nous sommes très fiers de notre implication dans l’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite.”

L’initiative pour l’éradication mondiale de la poliomyélite

Depuis son lancement, en 1988, elle a permis de faire passer le nombre des pays où il y avait une transmission du poliovirus de 125, avec 350 000 cas selon les estimations, à seulement dix au début de 2002. Parmi ces dix pays, la transmission ne reste intense que dans trois seulement, l’Inde, le Nigéria et le Pakistan. Les sept autres, l’Afghanistan, l’Angola, l’Egypte, l’Ethiopie, le Niger, la Somalie et le Soudan, ont recensé moins de huit cas chacun pour 2002 à ce jour.

Le dernier défi à relever pour arrêter complètement la transmission du poliovirus sauvage en Afrique est de veiller à ce que tous les enfants soient vaccinés, en particulier ceux qui vivent dans les zones de conflits autour de Mogadishu, en Somalie, ceux qui sont dans l’Est de l’Angola et tous les enfants de moins de 5 ans au Nigéria. Avec l’aide des gouvernements et de millions de bénévoles, l’initiative doit encore trouver US$ 275 millions pour financer les activités liées à l’éradication jusqu’en 2005, en grande partie dans les pays africains.

Pour aider à surmonter ces difficultés financières, les membres du Rotary se sont lancés dans une grande campagne mondiale pour réunir US$ 80 millions d’ici 2003. A ce jour, la contribution du Rotary à l’éradication de la polio se monte à US $182 millions pour le continent africain et à US $510 millions pour l’ensemble du monde. En plus de réunir des fonds, les membres du Rotary donnent de leur temps et de leurs ressources personnelles lors des journées nationales de vaccination. C’est ainsi que, tout au long de l’année, ils sont venus du monde entier rejoindre les membres du Rotary des pays d’endémie pour aider à vacciner les enfants contre la poliomyélite.

La coalition pour l’éradication mondiale de la poliomyélite compte également d’autres partenaires : les gouvernements des pays affectés ; des fondations privées (la Fondation des Nations Unies, la Fondation Bill & Melinda Gates par exemple) ; des banques de développement (comme la Banque mondiale) ; des gouvernements donateurs (Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis d'Amérique, Finlande, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni) ; la Commission Européenne ; des organisations humanitaires (comme le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge) et le secteur privé (Aventis Pasteur, De Beers et Wyeth par exemple). Les bénévoles des pays en développement jouent également un rôle essentiel : ils ont été dix millions à participer aux campagnes de vaccination de masse.

* Ces pays sont : le Bénin, le Burkina Faso, Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

** Les trois pays africains pour lesquels la transmission a été confirmée en laboratoire sont le Nigéria (qui concentre 95 % des cas en Afrique en 2002 à ce jour), le Niger et la Somalie. En outre, deux cas de polio chez des réfugiés angolais dans l’Ouest de la Zambie (février 2002) et des échantillons positifs prélevés dans l’environnement en Egypte prouvent que la transmission se poursuit en Angola et en Egypte. Pour connaître en détail l’incidence de la polio dans chaque pays, consulter : www.polioeradication.org

Partager

Pour plus d'informations:

Ms Christine McNab
Téléphone: +41 22 791 4688
Tél. portable: +41 79 254 6815
Courriel: mcnabc@who.int

Ms Elizabeth Kramer
Téléphone: +1 212 326 7566
Courriel: ekramer@unicef.org

Koren Wolman-Tardy