Centre des médias

Envoi de fournitures médicales en Ethiopie ou sévit la sécheresse

l’eau de boisson et la santé des enfants au centre de cette action de l’OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a envoyé en Ethiopie un premier lot de 54 nouveaux kits sanitaires d'urgence pour renforcer l’action du secteur sanitaire face à la grave sécheresse que connaît le pays. Arrivés aujourd’hui à Addis-Abeba, ces kits sont prêts à être acheminés immédiatement dans le pays.

Grâce aux fonds donnés par le gouvernement des Pays-Bas, l’OMS va être en mesure d’envoyer au total 164 kits en Ethiopie au cours des prochaines semaines, ce qui permettra d’assurer les soins de santé de base pour 1,64 million de personnes pendant trois mois. Chaque kit est en effet constitué d’une tonne de médicaments essentiels, de fournitures et d'instruments médicaux pour satisfaire les besoins fondamentaux de 10 000 personnes en matière de santé pendant trois mois.

Le premier envoi arrive seulement quatre semaines après que M. Meles Zenawi, Premier Ministre d’Ethiopie, a lancé un appel à l’aide internationale pour éviter la crise qui menace des millions de personnes.

L’insuffisance des pluies entre février et mai 2002 a entraîné une pénurie d’eau aiguë dans plusieurs régions du pays. Les récoltes de cette année auront probablement un rendement inférieur à la moyenne de 15 % et la crise qui en résulte risque d’entraîner la mort de plusieurs centaine de milliers de personnes. Les autorités éthiopiennes s’attendent à ce que 14 millions de personnes, soit 20 % de la population totale, se retrouvent dans une situation de risque extrême d’ici mars 2003.

« Les pénuries alimentaires généralisées ont des conséquences effroyables pour la santé des populations. Pour éviter que la crise ne s’aggrave, la riposte doit être immédiate, concertée, multisectorielle et disposer des fonds requis, a déclaré le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'OMS. Avec nos partenaires, nous nous sommes engagés à faire le maximum pour sauver les populations et diminuer les souffrances en Ethiopie. »

Dans des crises similaires, la dernière en date remontant à 2000, la communauté internationale a appris que le secteur de la santé avait un rôle crucial à jouer dans la riposte contre la sécheresse.

L’OMS a aussi reçu des fonds du gouvernement norvégien pour aider le ministère éthiopien de la santé à mener des enquêtes nutritionnelles, à renforcer les programmes d’alimentation et à remettre en état les systèmes d’approvisionnement en eau. Les fonds donnés par la Suède serviront à satisfaire en général les besoins sanitaires dans les régions frappées par la sécheresse.

« Toutes ces actions sont indispensables pour renforcer les moyens du pays de faire face aux conséquences sanitaires cruelles de la sécheresse, a rappelé le docteur Gro Harlem Brundtland. La salubrité de l’eau de boisson notamment est cruciale pour éviter la propagation des maladies à transmission hydrique. »

Avec le ministère éthiopien de la santé, l’OMS va mettre en œuvre des campagnes de vaccination contre la rougeole et de supplémentation en vitamine A. Les agents de santé recevront une formation complémentaire en assainissement de l’environnement, surveillance épidémiologique et riposte aux épidémies. Ces actions bénéficieront à environ 2,8 millions de personnes habitant dans les régions les plus touchées : Afar, Amhara, Oromiya, SNNPR (Southern Nations, Nationalities and People’s Region) et Somali.

Partager

Pour plus d'informations:

Melanie Zipperer
Téléphone: (+41 22) 791 1344
Tél. portable: (+41) 79 477 1722
Courriel: zippererm@who.int

Ellen Egan
Téléphone: (+41 22) 791 4037
Tél. portable: (+41 79) 4771712
Courriel: egane@who.int