Centre des médias

Le volley-ball rejoint le mouvement international pour un sport sans tabac

Après le football sans tabac et les Jeux olympiques sans tabac, voici que le volley-ball va lui aussi adhérer au mouvement mondial pour libérer le sport de toute association avec le tabac. L’Organisation mondiale de la Santé et la Fédération internationale de Volley-Ball (FIVB) unissent leurs efforts dans le cadre de l’initiative de l’OMS Pour un sport sans tabac. La décision commune sera annoncée à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac qui sera célébrée le 31 mai à Genève.

C’est aussi le 31 mai que sera donné le coup d’envoi de la première Coupe du monde de football sans tabac en République de Corée et au Japon. Le message du sport sans tabac sera vu dans tous les pays de la planète, aussi bien sur les stades qu’à la télévision, par plusieurs milliards de spectateurs et de téléspectateurs.

« Les sports et le tabac ne font pas bon ménage. Nous avons un but commun : libérer tous les sports du tabac », a déclaré le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé. « L’appui de la FIVB constitue une étape significative en vue d’atteindre cet objectif et nous félicitons la Fédération de son adhésion à cette importante initiative de santé publique. En se libérant du tabac, les fédérations sportives, les équipes, les organisateurs et les athlètes mettent un terme aux associations positives entre le sport et le tabac. Et le message à diffuser est que le tabac tue. »

La Fédération est l’organe directeur et gestionnaire officiel du volley-ball dans le monde entier qui s’occupe aussi des communications concernant ce sport. La FIVB, qui a son siège à Lausanne, est l’une des plus importantes fédérations sportives mondiales comptant plus de 33 millions de licenciés affiliés à des fédérations dans 217 pays sur cinq continents. Dans le cadre de la coopération avec l’OMS, le prochain tournoi de Montreux, en Suisse, ainsi que les championnats du monde de volley-ball féminin, qui se dérouleront en Allemagne du 30 août au 15 septembre 2002, seront sans tabac. Cela signifie que les spectateurs ne fumeront pas, qu’aucune vente ni distribution de produits du tabac ne sera autorisée et qu’il n’y aura pas de publicité ou de promotion en faveur du tabac, ni de parrainage d’équipes, de joueurs ou de centres sportifs par l’industrie du tabac.

Ainsi que le souligne le Président de la FIVB, le Dr Rubén Acosta, « Nous sommes persuadés que nos principales compétitions internationales de volley-ball et de volley-ball de plage, et en particulier les championnats du monde de 2002, auront les moyens de contribuer à diffuser le message selon lequel la consommation du tabac et les risques sanitaires qu’il comporte sont complètement incompatibles avec le sport. Le volley-ball permet à des millions d’hommes et de femmes du monde entier de se divertir, de façon athlétique et passionnante. Nous estimons qu’il est très important de nous unir à l’OMS pour être sûrs que chacun entende et comprenne le message Pour un sport sans tabac. »

La publicité en faveur du tabac et le parrainage des manifestations sportives déforment la réalité pour vendre la mort au lieu de la vie, la maladie au lieu de la santé et pour faire passer une dépendance mortelle pour un acte de liberté. L’industrie du tabac consacre des sommes énormes à la publicité et au parrainage des manifestations sportives dans le monde entier. Aux Etats-Unis, les principaux fabricants de cigarettes locaux ont admis avoir consacré US $113,6 millions aux sports et aux manifestations sportives en 1999.

L’industrie du tabac contourne cyniquement les interdictions nationales en matière de publicité en parrainant des manifestations sportives internationales populaires dont les images sont retransmises grâce à la télévision par satellite, à Internet et à la presse internationale. Se moquant des préoccupations croissantes et de l’indignation que suscite son comportement dans le monde entier, elle continue de manipuler les images des athlètes et des manifestations internationales de haut niveau pour vendre des produits qui engendrent la mort. On peut mentionner par exemple le football en Malaisie et en Ouganda, le snooker, le golf et le rugby au Royaume-Uni, le badminton et les courses de motos en Indonésie, le tennis au Canada et les courses automobiles de Formule 1 dans les pays du monde entier.

Pour plus de renseignements sur la FIVB, visitez le site www.fivb.org. Pour plus de renseignements sur le sport sans tabac, visitez le site www.who.int/tobacco.

Partager

Pour plus d'informations:

Ms Helen Green
Téléphone: +41 (22) 791 3432
Tél. portable: +41 (79) 475 5572
Télécopie : +41 (22) 791 4832
Courriel: greenh@who.int