Centre des médias

L'Initiative Mondiale pour l'Éradication de la Poliomyélite se félicite de la campagne de vaccination dans l'etat de Kano au Nigéria

Les principaux partenaires de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite saluent la reprise des campagnes de vaccination antipoliomyélitique dans l'Etat de Kano au Nigéria. L'Initiative réaffirme son engagement à appuyer les autorités de l'Etat de Kano, les dignitaires traditionnels et religieux ainsi que le Ministère nigérian de la Santé afin que le pays puisse interrompre la transmission du poliovirus d'ici la fin de l'année.

La décision de l'Etat de Kano de vacciner les enfants contre la poliomyélite intervient à un stade crucial du programme d'éradication. En effet, l'Afrique subsaharienne est actuellement menacée par la plus importante épidémie de poliomyélite de ces dernières années. Le nombre de cas enregistrés depuis le début de l'année est cinq fois plus élevé qu'au cours de la même période de 2003 (483 cas contre 95) en raison de la flambée provenant de l'Etat de Kano et des Etats voisins.

La reprise des campagnes de vaccination dans l'Etat de Kano, dont la première tournée a commencé le 31 juillet et prend fin aujourd'hui, est l'une des mesures nécessaires pour interrompre la transmission de la poliomyélite au Nigéria et empêcher la propagation internationale du virus. Trente des 37 Etats du Nigéria sont infectés. Des campagnes de haute qualité dans l'ensemble du pays et en particulier dans l'Etat de Kano et dans les Etats voisins au cours de journées nationales de vaccination qui auront lieu de septembre à novembre seront au coeur des efforts plus larges visant à éviter une propagation ultérieure de la poliomyélite. Le rétablissement de la confiance des gens concernant l'innocuité du vaccin antipoliomyélitique oral sera déterminant pour assurer que tous les enfants soient vaccinés.

Depuis le 30 juin 2004, tous les voyageurs internationaux se rendant au Nigéria doivent se protéger en mettant à jour leur vaccination antipoliomyélitique, comme le prévoit l'OMS dans Voyages internationaux et santé. L'OMS a également engagé une procédure de consultation avec des experts afin d'évaluer les mesures complémentaires qui pourraient s'imposer pour éviter une propagation internationale ultérieure du poliovirus sauvage à des pays et à des zones exempts de poliomyélite.

Notes à l'intention des journalistes

Au 3 août, le Nigéria a notifié 430 cas de poliomyélite depuis le début 2004. C'est ce pays qui constitue le risque le plus important dans l'optique de l'éradication mondiale de la poliomyélite à fin 2004.

Les campagnes de vaccination antipoliomyélitique avaient été suspendues dans divers Etats du nord du pays, dont l'Etat de Kano, en août 2003 à la suite des préoccupations exprimées par certaines personnalités concernant l'innocuité du vaccin antipoliomyélitique oral.

Le poliovirus est actuellement endémique dans six pays, contre plus de 125 au moment du lancement de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite en 1988. Les six pays concernés par la transmission du poliovirus sauvage autochtone sont le Nigéria, l'Inde, le Pakistan, le Niger, l'Afghanistan et l'Egypte.

L'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite a pour partenaires principaux l'Organisation mondiale de la Santé, Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis d'Amérique et l'UNICEF.

La coalition de l'éradication de la poliomyélite regroupe les gouvernements des pays touchés par la maladie, des fondations du secteur privé (comme la Fondation des Nations Unies et la Fondation Bill et Melinda Gates), des banques de développement (comme la Banque mondiale), les gouvernements de pays donateurs (comme l'Allemagne, l'Australie, l'Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, les Etats-Unis d'Amérique, la Fédération de Russie, la Finlande, la France, l'Irlande, l'Italie, le Japon, le Luxembourg, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni), la Commission européenne, des organisations humanitaires et non gouvernementales (par exemple les sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge), ainsi que des entreprises (comme Aventis Pasteur, De Beers et Wyeth). Les bénévoles dans les pays en développement jouent également un rôle non négligeable et 20 millions de volontaires ont participé aux campagnes de vaccination de masse.

Partager

Pour plus d'informations:

Melissa Corkum
Téléphone: +41 22 791 2765
Tél. portable: +41 79 500 6554
Courriel: corkumm@who.int

Ms Vivian Fiore
Téléphone: +1 847 866 3234
Tél. portable: +34 67 647 2758
Courriel: fiorev@rotaryintl.org

Steven Stewart
Téléphone: +1 404 639 8327
Courriel: znc4@cdc.gov

Claire Hajaj

Liens connexes